Cet article date de plus de 7 ans

Clermont signe un nouveau plan pour lutter contre la précarité énergétique

En France, près de 4 millions de personnes sont concernées par la précarité énergétique. En cause, l'état des logements. L'Etat ambitionne d'en rénover 500 000 par an jusqu'en 2017. Mardi, à Clermont, un nouveau plan d'accompagnement a été signé pour les 4 prochaines années. Subventions à l'appui.
L'an dernier dans le Puy-de-Dôme, plus de 600 logements ont déjà bénéficié de subventions pour s'offrir un lifting dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique. A Thiers, de nombreux logements sont concernés.
L'an dernier dans le Puy-de-Dôme, plus de 600 logements ont déjà bénéficié de subventions pour s'offrir un lifting dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique. A Thiers, de nombreux logements sont concernés.
La précarité énergétique peut se définir comme la difficulté, voire l'incapacité à pouvoir chauffer correctement son logement, et ceci à un coût acceptable. 
En cause, l'état des logements dont la performance thermique est généralement mauvaise, voire exécrable. Les équipements de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire, souvent vétustes, participent également à gonfler la facture énergétique.

Pour lutter contre cette forme de précarité qui touche près de 4 millions de français, l'Etat s'est fixé un objectif : rénover 500 000 logements par an jusqu'en 2017. 
A coups de subventions, l'Etat accompagne ces projets de rénovations. Mardi, à Clermont-Ferrand, un nouveau plan d'accompagnement a été signé. Pour les 4 années à venir. Il devrait permettre d'aider dans leurs travaux un millier de propriétaires du Puy-de-Dôme.

Des "passoires énergétiques"

L'an dernier, 600 logements ont déjà bénéficié de ces aides dans le Puy-de-Dôme. C'est le cas à Thiers, une ville qui regorge de ces "passoires énergétiques".
Ici, un service de la Ville entièrement dédié au renouvellement urbain accompagne les nouveaux propriétaires. Particuliers ou investisseurs. Pour bénéficier de ces aides financières, il faut néanmoins remplir quelques conditions. L'âge étant un critère essentiel. Les maisons individuelles doivent avoir au moins 15 ans. Idem pour les lotissements.

Ce plan de lutte contre la précarité énergétique est le bienvenu en Auvergne. Une région où la consommation d'énergie est de 15% supérieure à la moyenne nationale.

durée de la vidéo: 02 min 31
Un nouveau plan d'accompagnement pour lutter contre la précarité énergétique a été signé mardi à Clermont-Ferrand.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement énergie