• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Comptage des oiseaux : une année modeste

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

Chaque année à la mi-janvier depuis 1967, les oiseaux d’eau hivernants sont comptés simultanément à travers toute la France et l’Europe. En région Rhône-Alpes, une centaine de bénévoles assurent ces dénombrements ce week-end. Dans le Rhône, 6 sites de comptage ont été sélectionnés.

Par Sandra Méallier

Le suivi annuel de différents lieux permet d'évaluer l'évolution de leur capacité d'accueil. Les données des comptages coordonnées au niveau national permettent de mesurer la taille des effectifs qui hivernent dans le pays, les tendances des espèces suivies et d'analyser les modifications de la distribution.

Plusieurs sites d'hivernage d'oiseaux sont à dénombrer dans notre département. La Saône, le Rhône vers Pierre-Bénite (barrage de Pierre-Bénite et Port Edouard-Herriot) mais surtout les plans d'eau du parc de Miribel Jonage et le Grand Large.

En 2013, plus de 16 000 oiseaux (canards, foulques,...) ont été dénombrés, appartenant à plus d'une vingtaine d'espèces différentes. Cette année, seuls quelques milliers d'individus devraient être comptés pour cause de douceur hivernale.

Le reportage d'Elisabeth Phily et Jean-Eric Gay :
Comptage des oiseaux migrateurs
En savoir plus : http://rhone-alpes.lpo.fr/actions/sciences-participatives/programmes-de-...


Le Comptage Oiseaux d'Eau Hivernants "Wetlands"

Ce comptage annuel mobilise des milliers de personnes en Europe et dans le monde. Il est coordonné par une organisation basée aux Pays-Bas, Wetlands international, dont l'objectif principal est la protection des zones humides et des espèces d'oiseaux qui en dépendent.

En France ces comptages sont effectués depuis 1967. Depuis 1987, c'est le service Étude du patrimoine Naturel de la LPO qui coordonne ce suivi impliquant plus de 1000 personnes, la plupart bénévoles, émanant d'une centaine d'associations et organismes.

La dimension internationale de ce projet est à la mesure des migrations des oiseaux d'eau sachant que les populations présentes en hiver en France proviennent de toute la voie de migration Est-Atlantique qui draine les populations d'oiseaux de l'Arctique sibérien à l'Afrique tropicale !

Beaucoup d'espèces d'oiseaux sont tributaires de grandes zones humides pour leurs activités de nourrissage et de repos. Il est donc fondamental de suivre l'évolution des effectifs et les conditions d'accueil qui prévalent sur ces espaces.

Sur le même sujet

Clermont-Ferrand : bilan positif pour la brigade de policiers à VTT

Les + Lus