Cet article date de plus de 7 ans

La maison de couture Max Chaoul en liquidation judiciaire

Fin de l'histoire pour le célèbre créateur lyonnais de robe de mariées et de robes de soirées. Ce mardi 28 janvier, le tribunal de commerce de Lyon a prononcé la liquidation judiciaire de la maison de couture Max Chaoul. Les activités de l'entreprise de prestige ont cessé le jour même. 
Archives
Archives © INA

En cause : difficultés financières, concurrence accrue et conjoncture économique difficile conjugués à des problèmes internes. Après son rachat en février 2013, la maison de couture Max Chaoul avait été placée en redressement judiciaire le 11 décembre dernier. La maison de luxe avait déjà connu cette situation : l'entreprise avait déjà été placée en redressement judiciaire il y a un an, pour une période de six mois. La reprise devait permettre au couturier de se concentrer sur la création. Mais depuis le rachat de la société, "l'activité de la maison de couture n'a pas su redémarrer comme l'auraient souhaité les repreneurs malgré toute la bonne volonté mise en oeuvre", a indiqué la société dans un communiqué diffusé mardi. Les 17 salariés vont être licenciés pour motif économique.
durée de la vidéo: 00 min 44
La maison de couture Max Chaoul en liquidation judiciaire


La maison de couture lancée par Max Chaoul en 1968  a connu son apogée dans les années 90 avec trois boutiques à Lyon, Paris et Genève. Ses créations ont été portées par des stars et ont été vues sur les marches de Cannes. 
Max Chaoul - Archives 2009 (détail) - Le créateur pose aux côtés d'une de ses créations au Petit Palais (Paris,) en Novembre 2009, à l'occasion de l'événement UNICEF "Frimousses de Créateurs".
Max Chaoul - Archives 2009 (détail) - Le créateur pose aux côtés d'une de ses créations au Petit Palais (Paris,) en Novembre 2009, à l'occasion de l'événement UNICEF "Frimousses de Créateurs". © MIGUEL MEDINA / AFP

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie crise économique