Coupe du monde ski : Pinturault 3ème du géant de Saint Moritz

Ce dimanche 2 février, l'Américain Ted Ligety a remporté le slalom géant de St Moritz, dernière course comptant pour la Coupe du monde masculine de ski alpin avant les Jeux de Sotchi.
En 2 min 38 sec 75, Ted Ligety a devancé l'Autrichien Hirscher (2:40.26) et le Français Pinturault (2:40.44).

© AFP
Vainqueur de la Coupe du monde de la spécialité l'an dernier, Ligety avait creusé un écart impressionnant sur ses poursuivants dès le premier parcours, reléguant les deux autres ténors de la discipline, Alexis Pinturault et Marcel Hirscher, à bien plus d'une seconde. Il signe sa 21e victoire en Coupe du monde, toutes conquises en slalom géant, exceptée sa victoire à Wengen en janvier en super-combiné.

Avec cette démonstration, Ligety annonce son retour en très grande forme, à moins de trois semaines de la course olympique dont il est le grand favori (programmée le 19 février). La médaille d'or olympique est la seule qui lui manque dans sa discipline de prédilection.

Pinturault entre satisfaction et frustration

En bas de la piste, le skieur de Courchevel a oscillé entre la satisfaction du podium, le 20e de sa jeune carrière, et la frustration de perdre des points pour le globe de géant, après avoir rétrogradé d'une place entre la première et la seconde manche derrière Marcel Hirscher. "J'ai des points à rattraper sur Marcel (Hirscher), donc je suis un peu mécontent de ne pas l'avoir battu, mais je me réjouis du podium bien sûr", a expliqué le skieur de 22 ans.

Pinturault confirme toutefois son excellente forme du moment, terminant une trentaine de jours de course en 2014 avec quatre podiums. Depuis le début de l'année, le natif de Moûtiers a clairement signifié sa constance en slalom géant, son retour en slalom et affirmé son duel en super-combiné avec Ligety. "Tout est en place, maintenant, il faut que ça reste" a-t-il estimé, le regard déjà tournée vers Sotchi.

"Je suis un peu fatigué, mais le mois de janvier est toujours assez intense, surtout pour ceux qui font le super-combiné et un peu de vitesse", a expliqué le 3e du classement général de la Coupe du monde, derrière Marcel Hirscher et le Norvégien Aksel Lund Svindal. "C'est ce qui est encourageant et satisfaisant: même avec la fatigue, j'arrive à garder un podium", a-t-il poursuivi.

Pour arriver en forme à Sotchi, il va rentrer chez lui quelques jours, faire un peu de physique, avant son départ le 10 février. "Pour moi cette coupure va être importante. Je sens que j'ai un peu besoin de récupérer, me vider la tête pour repartir."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski jeux olympiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter