Les trains Paris-Clermont devraient rester en gare de Bercy

L'espoir du retour des trains entre l'Auvergne et Paris en gare de Lyon est de plus en plus incertain. Le rapporteur public a proposé le rejet du pourvoi des usagers de la ligne.La décision définitive devrait être connue dans quelques semaines.

Par Béatrice Nguyen

Le dossier figurait à l'ordre du jour du Conseil d'Etat, le mercredi 12 février, à la demande d'usagers de la ligne et les propos du rapporteur public qui analysait les éléments juridiques de l'affaire semblent confirmer l'arrivée du train Clermont-Paris en gare de Bercy. Chargé de dire le droit pour éclairer la décision qui sera rendue dans quelques semaines, il a en effet  repoussé les arguments présentés par ce groupement d'usagers de la ligne.

Le premier portait sur la compétence de Réseau Ferré de France, qui a choisi la gare qui lui était proposée par la SNCF : la procédure est donc valide.
Egalement évoquée :  la saturation de la gare de Lyon où selon certains il resterait des places à quai. En novembre 2011, un rapport d'expertise de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne avait mis en lumière un état proche de la saturation. La SNCF serait donc fondée à garder une marge de sécurité, "d'autant, explique le rapporteur public,  que le temps de trajet au départ de la gare de Bercy est  identique à celui au départ de la gare de Lyon".

La mobilisation de ces derniers mois : la grogne des élus qui étaient allés manifester devant la gare de Lyon en portant symboliquement le cercueil des liaisons ferroviaires entre l'Auvergne et Paris, les prises de position, les courriers adressés à la SNCF et à RFF et enfin les interventions auprès du ministre des transports, seront donc probablement sans effet. 

Le rapporteur public a proposé le rejet du pourvoi des usagers de la ligne.La décision définitive devrait être connue dans quelques semaines.

Sur le même sujet

Les + Lus