• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Grenoble, Annecy ou Chambéry : des projets de tramways et de bus suspendus au sort de l'écotaxe

Cinq projets d'infrastructures de transports en communs seraient bloqués dans la région. / © France 3, avec Google Maps
Cinq projets d'infrastructures de transports en communs seraient bloqués dans la région. / © France 3, avec Google Maps

Pour arrêter le mouvement des "Bonnets rouges", le gouvernement a suspendu le dispositif de l'écotaxe. Les recettes de cette taxation devaient participer au financement de projets d'infrastructures, pour lesquels d'autres investissements ont déjà été opérés. Des projets aujourd'hui bloqués.

Par Mickaël Guiho

6 milliards d’euros d’investissements seraient en péril. Pas moins de 120 projets d’infrastructures de transports lancés seraient actuellement bloqués, selon France Info. Cinq dans la région.

En cause : la suspension de l’écotaxe, annoncée en octobre 2013 par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, à la suite du mouvement des « bonnets rouges ».

Suite à un appel à projet du ministère des Transports, l’Etat devait commencer à financer ces installations dès cette année, en partie grâce aux 450 millions d’euros de recettes de l’écotaxe prévus. Mais puisqu’il n’y a plus – pour l’instant – d’écotaxe… les projets seraient purement bloqués.

Seraient concernés dans la région :

- Le prolongement de la ligne A de tramway à Grenoble.
- Les lignes de bus à haut niveau de service entre Annecy et Faverges.
- Idem entre Valence et Romans-sur-Isère.
- Idem à Chambéry.
- L’agrandissement d’un parking à vélos de l’agglomération d’Annemasse.



Bus, tramway, métro, funiculaire, téléphérique urbain… Voici la liste complète des équipements suspendus au sort de l’écotaxe :

 

Sur le même sujet

L'éclipse partielle de lune vue de l'Ain

Les + Lus