Gaël Perdriau rend Saint-Etienne à la droite

Publié le Mis à jour le
Écrit par DM

Le candidat UMP Gaël Perdriau, 41 ans, a repris ce dimanche soir à la gauche la mairie de Saint-Etienne en s'alliant avec les centristes, couronnant un parcours qui a vu ce fils d'ouvriers décrocher son premier mandat municipal dès 22 ans.

Parti très tôt en campagne, le chef de l'opposition municipale a réussi à fédérer UMP et UDI, dont la division avait valu à la droite d'abandonner au socialiste Maurice Vincent la mairie en 2008, après 25 ans de règne. Mais la parenthèse socialiste vient de se refermer à Saint-Etienne. Maurice Vincent, qui n'a effectué qu'un mandat, s'incline.

Le reportage complet sur la bascule stéphanoise...
durée de la vidéo: 02 min 02
Reconquête de St-Etienne par la droite

Ambiance à l'annonce de la victoire du candidat Gaël Perdriau...
durée de la vidéo: 01 min 01
Ambiance à l'annonce de la victoire du candidat Gaël Perdriau

La réaction du candidat vainqueur ... "Je serai le maire de tous les Stéphanois" (G. Perdriau)

Son parcours
Né à Cholet, Gaël Perdriau s'est installé à Saint-Etienne en 1992 pour y terminer ses études à l'Ecole supérieure de commerce. Trois ans plus tard, il est élu conseiller municipal dans le sillage de Michel Thiollière, maire radical puis UMP pendant deux mandats. Michel Thiollière lui confie la délégation à la politique de la ville puis, à partir de sa réélection en 2001, celle de la cohésion sociale. Après la défaite aux élections municipales de 2008, dans le cadre d'une triangulaire UMP/centristes/PS, Gaël Perdriau s'impose peu à peu comme le leader à droite.

Cadre "dans le secteur de l'énergie", ce père de deux garçons a principalement attaqué Maurice Vincent sur sa gestion, notamment sur le dossier des emprunts toxiques contractés par Saint-Etienne, accusant son adversaire d'en avoir trop parlé.