Cet article date de plus de 7 ans

Quand le printemps annonce des expulsions locatives

Depuis le 31 mars la vie des personnes menacées d'expulsion est devenue encore plus fragile. le nombre d' assignations augmente régulièrement. Les cas d'impayés dans le grand Lyon se multiplient notamment en raison de l'augmentation des loyers: 55% dans le privé et près de 25 % dans le parc social.
© France3 RA
Après cinq mois de trêve hivernale, les expulsions locatives ont repris en France. Depuis le 1er avril, les ménages poursuivis pour impayés peuvent être expulsés de leur logement. Souvent les préfectures signalent qu'aucun concours de la force publique n'est à l'ordre du jour et qu'aucune intervention n'est prévue pour le moment. Ce qui ne veut pas dire que le problème n'existe pas.
En effet, dès le 1er avril, des jugements d'expulsion ont été rendus et des familles sont en sursis.
Prévenir avant tout
Tous les bailleurs sociaux le disent: Il faut absolument que le locataire en difficulté alerte. car souvent des solutions peuvent être trouvées. Quand un locataire est de bonne foi, les bailleurs sociaux sont à l'écoute. 

durée de la vidéo: 03 min 55
Expulsions locatives


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement social