Cet article date de plus de 6 ans

Clermont-Ferrand : les cheminots manifestent pour préserver les contrôleurs

Mercredi matin, deux-cents contrôleurs et conducteurs se sont regroupés sur le quai de la gare de Clermont-Ferrand. Ils protestent contre le nouveau statut d'agent seul créé par la direction.
© France 3 Auvergne
C'est sur le quai de la gare de Clermont-Ferrand que les syndicats ont choisi de se réunir pour exprimer leur total désaccord vis à vis du nouveau dispositif mis en place par la direction : le équipements agent seul (AES). En Auvergne, 80% des TER en sont déjà équipés, mais les cheminots ne sont par pour autant prêts à les accepter, comme l'explique Richard Falay, de Sud-Rail : "La conduite à Agent Seul, ça veut dire que c'est le conducteur du train qui ferme ses portes et qui les ouvre. Mais par contre, à bord du train, derrière, on ne sait pas ce qu'il peut se passer. Et lorsque des voyageurs à mobilité réduite veulent monter ou descendre du train, dans les gares, ils n'auront plus personne."

La colère des salariés ne se base pas uniquement sur la disparition de services aux voyageurs, mais également sur l'absence de formation donnée aux conducteurs comme le précise Franck Dorval, cheminot : "On n'est pas formé pour ça ! On nous dit qu'on va nous donner tous les outils. Mais dans la réalité, ce n'est pas possible de s'occuper d'une situation perturbée et de s'occuper des gens qui veulent savoir s'ils auront leurs correspondances." 

L'intersyndicale Sud-Rail/CGT/CFDT, sans avoir obtenu d'avancée, a décidé de suspendre le mouvement. Elle appelle néanmoins les agents à une nouvelle mobilisation à partir du jeudi 24 avril 20 h à la  veille de grands départ en vacances si la direction reste arc-boutée sur son projet.

durée de la vidéo: 01 min 38
Les cheminots en grève

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société manifestation