Cet article date de plus de 7 ans

Fortes perturbations en gare de Part-Dieu après l'agression d'un contrôleur à Orange

Un contrôleur lyonnais a été agressé cet après-midi en gare d'Orange (Vaucluse) par trois jeunes. Aussitôt la nouvelle connue et en signe de solidarité, des collègues lyonnais ont "déposé le sac", autrement dit exercé leur droit de retrait.
C'est une agression sur le quai d'une gare du Vaucluse qui est à l'origine des perturbations à la gare de Lyon Part-Dieu. Un centre ferroviaire au trafic très chargé, spécialement en journée, où le moindre retard à des réperciussions en cascade. Et ici, c'est un nombre de contrôleurs non quantifié par la direction de la communication qui a décidé de cesser le travail.

Résultat, la SNCF admet avoir une "quinzaine de trains impactés" : annulés ou retardés. 50 000 SMS ont été envoyés aux abonnés pour les avertir des pertubations, et des trains d'ordinaire sans arrêt ont été mis en mode "omnibus" pour pallier la suppression de certaines dessertes.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, aucune précision n'a été donnée sur l'état de santé du contrôleur agressé ni sur l'éventuelle arrestation des auteurs des violences.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports sncf