La gratuiterie, des objets à prendre ou à laisser

La MJC de Montluçon organisait ce samedi sa première "gratuiterie", une sorte de bourse aux objets aux règles simples : tout le monde peut amener ce dont il ne se sert plus, et tout le monde peut prendre ce qui lui plaît, le tout sans échange d'argent.

Par Fabien Gandilhon

Avez-vous déjà fait ce rêve de prendre tout ce qui vous plait dans un magasin sans payer ? Et bien ce rêve est devenu une réalité grâce à cette "gratuiterie". Le principe est simple : c'est un peu comme une brocante mais sans rapport d'argent. Il s'agit de donner des objets, des vêtements, du petit électroménager, du mobilier dont on ne sert plus... et de récupérer quelque chose d'autre. On peut aussi venir les mains dans les poches et repartir les bras chargés, comme l'explique Armanda Etienne, organisatrice de l'opération :  "les personnes peuvent venir les mains vides et prendre ces objets qui risquent de finir soit dans une cave, soit dans une poubelle, ce qui n'est pas satisfaisant."

Inspirée d'une expérience semblable menée à Saint-Menoux, cette gratuiterie a été rendue possible grâce à de nombreux dons collectés par la MJC de Montluçon. Certains en ont profité pour vider greniers, caves et placards, comme Gisèle : "Dans mes déménagements successifs, j'ai hérité des jeux et des bouquins de ma fille, elle m'a dit "Maman tu en fais ce que tu veux". Je ne veux rien récupérer, je n'en faisais pas grand chose, c'était en dépôt chez moi, c'est tout."


Un geste anti-gaspillage

Même chose pour Laurent, qui voit là un geste écologique et citoyen : "Tout ce qui n'est pas en bon état, on peut le recycler ou l'emmener à la déchetterie, mais tout ce qui est encore en bon état et qui peut avoir une utilité pour quelqu'un d'autre, autant  le donner plutôt que de s'en débarrasser à la poubelle".

Cette fois, ce sont surtout des vêtements qui ont été déposés ici. Le rayon enfant est particulièrement apprécié, notamment par Valérie : "Ca vaut le coup ! On en a déposé, on en prend, et c'est sympa comme contexte ! On donne déjà aux Emmaüs, mais là, c'est différent, on voit les gens et je trouve ça plus agréable".

Cette gratuiterie n'est pas à proprement parler une action caritative, mais plutôt un acte de consommation responsable et convivial. Après le troc, l'échange s'est poursuivi autour d'un café, gratuit lui aussi !

La gratuiterie de Montluçon (03)
Reportage de Céline Pauilhac et Laurent Pastural. Intervenants : Gisèle Mazillier, Armanda Etienne (Organisatrice - MJC de Montluçon), Laurent Rayon et Valérie Julien

 

Sur le même sujet

Les + Lus