Afin de mieux accompagner les petites entreprises dans la révolution numérique, l'association PRATIC devient régionale

PRATIC s'adresse aux TPE-TPI, PME-PMI, commerçants, artisans, exploitants agricoles, industriels, prestataires de services, professions libérales, créateurs, auto-entrepreneurs.
PRATIC s'adresse aux TPE-TPI, PME-PMI, commerçants, artisans, exploitants agricoles, industriels, prestataires de services, professions libérales, créateurs, auto-entrepreneurs.

Pour s'orienter dans la jungle d'internet et de l'informatique, 8 000 petites entreprises ont déjà fait appel à "PRATIC". Un pôle de ressources, d'information et de diffusion créé en 2003 par la Chambre de commerce et d'industrie du Puy-de-Dôme. Aujourd"hui, cette association devient régionale. 

Par Céline Pauilhac

Destinée aux TPE et PME qui n'ont pas forcément les moyens de payer une agence de conseil, PRATIC aide chaque année 500 entreprises. principalement dans les secteurs du commerce, du tourisme et des services. La moitié des demandes d'accompagnement individuel concerne internet, ce qui n'était pas le cas lors de sa création en 2003. "On avait beaucoup de commerces par exemple qui se demandaient : quel matériel ? quel logiciel de caisse ? C'était il y a 10 ans. Aujourd'hui, nous en sommes à des problématiques qui sont beaucoup plus technologiques : le site internet, la boutique en ligne, le référencement et puis les réseaux sociaux, la mobilité..." explique Jean-Denis Monjot, le président de PRATIC Auvergne.

A ses débuts, l'association ne couvrait que le secteur de Clermont-Ferrand et d'Issoire. Aujourd'hui PRATIC prend une dimension régionale : elle compte  5 conseillers répartis dans les 4 départements auvergnats. L'accompagnement est gratuit mais débouche souvent sur un contrat avec avec un prestataire spécialisé dans le marketing ou le commerce en ligne, la veille, les réseaux sociaux,  les logiciels professionnels ou le matériel informatique. Les entrepreneurs "ont surtout besoin qu'on défriche : les aspects techniques, parce que ça évolue très vite ; le prix, qu'ils aient un ordre d'idées. Et du pur conseil sur les bonnes pratiques" indique Claire Faure, responsable régionale de la structure associative.

PRATIC se régionalise
Reportage : Céline Pauilhac, Maurice Tiouka. Intervenants : Jean-Denis Monjot (Président de PRATIC Auvergne), Claire Faure (Responsable régionale PRATIC Auvergne), Nathalie Monteil (Co-gérante du gîte Archipel Volcans).

Le gîte Archipel Volcan, à Saint-Genès-Champanelle (Puy-de-Dôme), est l'une des 8 000 entreprises accompagnées par PRATIC. Il y a 10 ans, les gérants ont eu besoin de conseil pour créer leur site internet et comprendre le fonctionnement du référencement. Néophytes en informatique, ils ont ensuite assisté à des formations et des ateliers proposés par l'association. Et en 2013, ils se dotent d'un logiciel de réservation hôtelière. Une petite révolution qui permet de toucher une nouvelle clientèle à l'étranger, jusqu'en Russie ou au Japon. "C'est une ouverture que je n'aurais pas forcément attendu si je n'avais pas depuis l'an dernier ce logiciel de réservation hôtelière qui m'a permis d'installer toute la réservation en ligne" s'enthousiasme Nathalie Monteil, la co-gérante du gîte. 

Ce logiciel représente un investissement de 8 000 euros. Il ne fallait donc pas choisir son fournisseur au hasard. Sans PRATIC la gérante reconnaît qu'elle n'aurait pas su à qui s'adresser. "Il y a des métiers ou on nous parle complètement chinois ! Le référencement, les métabalises, à la base je ne savais pas ce que c'était... et puis c'est des choses qui évoluent tout le temps ! Il y a une telle évolution, et une rapidité, qui est demandée dans le numérique... on n'est pas des cadors de l'informatique et il nous faut des gens pour nous aider, ça c'est sûr." Conquises par les services proposés par la structure associative, Nathalie Monteil ne se lasse pas de répéter son gimmick : "PRATIC ? Comme c'est pratique !"

En s'appuyant sur un réseau d'experts et de prestataires locaux, la structure financée par les Chambres de Commerce et d'Industrie d'Auvergne a acquis une crédibilité auprès d'autres partenaires institutionnels comme les chambres des métiers et d'agriculture.

Sur le même sujet

Les + Lus