• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Jacques : le pélerinage des punaises de lit

© France 3
© France 3

Avec le retour du printemps, les randonneurs sont nombreux à se lancer sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Outre les ampoules au pied, un autre fléau les guette sur ce chemin de randonnée très fréquenté : la punaise de lit.

Par Claude Fallas

Elles sont petites, de 4 à 7 mm, brunes et peuvent être très, très collantes. Les punaises de lit, ces petits insectes au corps aplatis, peuvent devenir vos meilleures ennemies sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Mais si vous les chercher, vous ne pourrez pas les rater, d’autant plus qu’elle ne se déplace pas très vite. Le problème, c’est qu’elle ne sort que la nuit… On peut soupçonner leur présence si l’on constate de petits points noirs sur la literie (déjections). 

On ne peut pas en dire autant des œufs qui ne mesurent qu’un millimètre (couleur blanche). Il faut compter 6 semaines pour un développement complet (du stade d’œuf à celui d’adulte). Vous pourrez donc très bien transporter des œufs dans (ou sur) votre sac à dos sans vous en rendre compte pendant plusieurs jours, et contribuer malgré vous à la propagation.

Un petit vampire

Le problème ? La punaise se nourrit de sang. Elle sort donc la nuit pour se repaître de vos petits corps endormis. Sa piqûre ressemble à celle d'un moustique, mis à part qu'elle est rarement unique. Généralement, vous constaterez des piqûres en ligne droite.

Sur les chemins de Compostelle, les punaises sont transportées par les pèlerins eux-mêmes, dans leurs sacs à dos contaminés souvent à leur insu, après les avoir posés sur une literie contaminée et ainsi de suite. Mais la lutte contre ce pèlerin inopportun est sans relâche. Sacs désinfectés, literies pulvérisées, répulsifs... Tout est bon pour s'en débarrasser, le meilleur moyen restant bien évidemment d'éviter de l'aider à se propager.

Les punaises de lit
Reportage : Gérard Rivollier, Elodie Brot-Monnier. Intervenants : André, Marie-Ange, Hélène Pugnère (gérante d'un gîte d'étape), Jean-Paul Grimaud (directeur Office du Tourisme du Puy-en-Velay)

 

Sur le même sujet

Béatrice Van Oost Directrice des centres examens de santé CPAM du Rhône

Les + Lus