Cet article date de plus de 6 ans

Européennes : Le FN triple son score dans le Rhône

A Villeurbanne, seconde ville du Rhône, la liste FN fait quasiment jeu égal avec la liste socialiste... Dans le Rhône, Jean-Marie Le Pen arrive deuxième (20,63%) derrière la liste UMP (23,38%). La surprise vient aussi des écologistes qui perdent la moitié de leurs voix entre 2009 et 2014.
© France3
Dans le Rhône, l'UMP arrive en tête du scrutin européen (23,38%) mais pas de quoi pavoiser car il perd près de 8 points entre 2009 et 2014. Le FN arrive deuxième (20,63%) loin devant le PS (14,29%). Mais c'est de là que vient la plus grosse surprise puisque le FN fait trois fois mieux qu'en 2009 (6,13%).   

A Lyon, la liste UMP se maintient en tête même si elle accuse un net repli (23% contre 30,84% en 2009).La progression du FN est aussi très forte ,mais contenue : Il faut dire que le FN partait ici de beaucoup plus loin (13,60% en 2014 contre 4,35 % en 2009). Christophe Boudot, élu communautaire et secrétaire du FN du Rhône, se réjouit de ces résultats qui après ceux des municipales, confirment la progression de son parti. Il s'agit pour lui d'un socle électoral encourageant pour les prochaines régionales. 

A Villeurbanne, traditionnellement ancrée à gauche, ces élections européennes se jouent dans un mouchoir de poche, à 300 voix près : Jean-Marie Le Pen arrive deuxième (18,75%) devant l'UMP (17,75%) et n'est pas loin de battre Vincent Peillon (19,79%)... Le FN avait ici obtenu 6,60% des voix en 2009, soit trois fois moins qu'aujourd'hui. L'UMP, arrivé en tête à l'époque, perd 6 points. Quant au PS, il égale son score de 2003.

Pour Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, ces résultats sont "bouleversants" car "l'Europe s'est fondée, explique-t-il, pour faire échec aux mouvements de pensée d'extrême droite qui l'avaient conduite à la guerre (...). L'Europe est vécue comme une contrainte et non plus un progrès". 

Dans les villes de l'agglomération Lyonnaise, Vénissieux, Bron, Décines ou Saint-Priest, c'est même le FN qui arrive premier : 27,99 % à Vaulx-en-Velin, 28,59% à Saint-Priest , 27,06% à Vénissieux , 26,34 % à Meyzieu, des scores impressionnants souvent bien supérieurs à la moyenne nationale .   

Ce qui fait dire à Michèle Picard, qui vient d'être réélue maire communiste de Vénissieux, que "le vote sanction contre l'Europe de la Finance s'est exprimée ici avec la même virulence (...) Les Vénissians ne veulent pas de cette construction européenne, Ils aspirent à une Europe social". 

La défaite d'Europe Ecologie-Les Verts surprend aussi par son ampleur. Avec 9,31 % dans le Sud Est et 10,45 % seulement dans le Rhône, le mouvement écologiste fait cette fois deux fois moins bien qu'en 2009. Ils étaient 14 députés verts français au parlement européen, ils ne seront plus que 6....
Michèle Rivasi, tête de liste, explique qu'elle en veut beaucoup au PS et à l'UMP de ne pas avoir joué la carte européenne en concentrant le débat sur des enjeux politiques nationaux : L'UMP dans son combat anti-Hollande et le PS dans son discours anti-FN. Quant aux résultats de sa propre liste, "ce n'est pas catastrophique",dit -elle, même si elle regrette de ne pas avoir "su faire entendre sa petite musique verte, plus sociale ,et plus écologique". Seule consolation, la progression des Verts dans d'autres pays européens fait que les Verts seront aussi nombreux (58) à siéger à Bruxelles et Strasbourg qu'auparavant .



Les Européennes à Lyon
R.Muselier (UMP) : 23 %
V.Peillon (PS): 17,37 %
JM Le Pen (FN) :13,60 %
M. Rivasi (EELV) :13,30%
S.Goulard (UDI/Modem): 11,90%
Marie Christine Vergiat (Front de gauche): 5,83%
Nouvelle donne : 4,41%
Debout la France : 2,89 %
Nous citoyens : 2,86%

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections européennes