Cet article date de plus de 7 ans

Trafic SNCF toujours perturbé dimanche en Auvergne

La grève des cheminots à l’appel de la CGT et Sud Rail continue. La SNCF prévoit un dispositif particulier pour acheminer les lycéens vers les centres d’examen du baccalauréat lundi matin.

Les prévisions de la SNCF dimanche 15 juin

INTERCITÉS
AXE CLERMONT-FERRAND / PARIS : 3 ALLERS / RETOURS SONT ASSURÉS
Au départ de Clermont-Ferrand : 13h29, 16h21, 19h29
Au départ de Paris : 8h58, 13h00, 19h00
AXE NEVERS / PARIS : 1 ALLER / RETOUR EST ASSURÉ
Au départ de Nevers : 16h24
Au départ de Paris : 20h04
TER AUVERGNE
1 train ou car TER Auvergne sur 2 circule
AXE CLERMONT-FERRAND / LYON : 4 ALLERS / RETOURS SONT ASSURÉS
Au départ de Clermont-Ferrand : 9h00, 13h57, 14h57, 17h57
Au départ de Lyon Part-Dieu : 14h45, 20h40
Au départ de Lyon Perrache : 17h29, 18h29

Un dispositif pour les lycéens

Une cellule spécifique SNCF Assistance Exams a été mise en place dans toutes les régions de France. Sa mission ? Etablir une liste des trains les plus concernés, des lignes les plus sensibles et les plus utilisées par les candidats. Des plages horaires précises seront alors définies pour faire circuler des trains et des bus. Ces horaires seront connus samedi à 19 heures.

Lundi 16 juin, tous les agents de la Direction Régionale Auvergne quitteront leurs bureaux pour être présents dans les gares. 100 à 150 agents enfileront des "gilets rouges".

La SNCF s’engage à rembourser les frais de trajet des étudiants qui utiliseront le service de co-voiturage 123envoiture.com sur présentation de leur convocation.

Un numéro vert pour les candidats au bac :  0 805 200 440


Manuel Valls et la CFDT appellent à la fin de la grève

Le Premier ministre, Manuel Valls, a réaffirmé samedi 14 juin devant le conseil national du PS qu'il fallait "arrêter cette grève." Mais il a également assuré que "la porte du gouvernement est ouverte" et que le dialogue allait "se poursuivreJ'en appelle à la responsabilité et au dialogue et à ne pas pénaliser davantage les Français, les usagers, les salariés et bien sûr les candidats au bac à partir de lundi", a-t-il dit.

Mais le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, a frappé plus haut samedi, en appelant directement François Hollande à "s'engager". Dans une lettre, il affirme que "le volet social de ce projet de réforme ne peut pas correspondre aux attentes des cheminots". A tous ceux qui ont exprimé leur inquiétude pour les bacheliers, M. Lepaon a répliqué samedi que seuls "8% des lycéens prennent le train".

Le leader de la CFDT, Laurent Berger, a de son côté souhaité la fin à la grève, reprochant à la CGT et à SUD d'avoir fait "suer beaucoup trop de gens avec cette grève".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève sncf