Championnat de France de ligue 1 : Evian-Thonon-Gaillard s'incline devant Caen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Françoise Guais + AFP

Mauvaise reprise de la saison pour les Haut-Savoyards, battus à domicile par les Normands sur le score sans appel de 3 à 0. 

Les Haut-Savoyards ont-ils été impressionnées par la récente promotion de Ligue 2 de Caen? Ont-ils été influencés par les prévisions pessimistes de la météo?
Hier, Caen n'a fait qu'une bouchée de l'ETG, qui devra revoir d'urgence sa copie pour la 2e journée du championnat face aux Bretons de Rennes.

Le résumé de la rencontre par Frédéric Lefrançois et Jordan Guéant.

durée de la vidéo: 01 min 59
Défaite de l'ETG face à Caen

Les réactions :

Pascal Dupraz (entraîneur d'Evian-Thonon-Gaillard) :
"Le coach n'était pas inspiré ce soir, tout simplement. Dans ces conditions, il est difficile de voir les joueurs être volontaires, bien organisés, velléitaires, agressifs, faisant preuve d'audace. Il y a encore beaucoup d'autres adjectifs que je pourrais citer, et qui nous ont manqué dans cette rencontre. Nous avons bien travaillé pendant cinq semaines, mais ce soir je n'ai pas su reconnaître les bons joueurs, ceux qui étaient capables de réaliser un tout autre match. Je vais vite aller me ressourcer pour trouver des solutions, afin que cette équipe soit digne d'évoluer en Ligue 1. Ce soir j'ai vu un football que je déteste avec un oubli total des fondamentaux. J'aurais pu sortir les onze joueurs à la mi-temps. On se doit de se ressaisir, et de montrer autre chose. Car ce que l'on a fait aujourd'hui va nous mener tout droit vers ce que tout le monde espère, à savoir la Ligue 2. Dans tous les cas, ce ne sera pas dur d'être meilleurs"

Patrice Garande (entraîneur de Caen) :
"Je n'imaginais pas de scénario en particulier, j'attendais une attitude et un comportement. On a eu quinze premières minutes compliquées, mais sur notre première offensive on a su débloquer la situation. On a eu un maximum de réussite, mais ce soir je retiens l'état d'esprit de mes joueurs. C'est très important de prendre trois points dès la première journée, car nous avons un calendrier compliqué et je rappelle que nous allons jouer nos deux premiers à domicile au Mans, donc il faudra savoir gérer ce paramètre. Etre leader ne veut pas dire grand-chose. On est conscient du travail qu'il reste à réaliser. Lenny Nangis a réalisé un match comme jamais il n'en avait fait auparavant. Quant à Mathieu Duhamel, je ne suis pas surpris. C'est un joueur en constante progression depuis deux ans. Je sais qu'il a le niveau pour évoluer en Ligue 1. Ce soir il est content car il est a égalité de buts avec Zlatan".