OL : Quel avenir pour Lacazette ?

Aprés le départ de Gomis fin Juin, Alexandre Lacazette se retrouve en première ligne samedi avec l'OL contre Toulouse.Avec 22 buts inscrits en 2013/2014,toutes compétitions confondues ,il pourrait bien devenir le leader de l'attaque lyonnaise cette saison mais il doit encore trouver sa place       

© AFP/Philippe Desmazes
Après les départs de l'Argentin Lisandro Lopez, il y a un an, puis de Bafétimbi Gomis, le 30 juin, Alexandre Lacazette, buteur sur penalty, dimanche contre Rennes (2-0), doit relever le défi de devenir à son tour le leader de l'attaque de Lyon
qui joue samedi à Toulouse.C'est une ambition et une responsabilité qui plaisent à tous les joueurs, un nouveau challenge pour moi", a-t-il commenté dimanche à la sortie du match contre le Stade Rennais.

Mais à 23 ans, Lacazette (2 sélections), non retenu pour disputer le Mondial au Brésil avec l'équipe de France, et qui a clamé son intention de rester à l'OL cette saison sans pour autant avoir encore prolongé son contrat qui court jusqu'en 2016, va devoir confirmer alors qu'il n'a pas été trop en vue durant la période de préparation."C'est un joueur qui a besoin de la compétition pour donner sa pleine mesure", admet d'ailleurs son nouvel entraîneur Hubert Fournier, constat confirmé par Alexandre Lacazette, lui-même, lequel avait inscrit 22 buts toutes compétitions confondues en 2013-2014.

Il bénéficiait, alors, entre autres, de l'activité de Gomis, parti à Swansea (1re div. anglaise), dont le travail de sape détournait l'attention des défenseurs adverses et la question est de savoir comment il se comportera sans "Bafé" à ses côtés."Alexandre n'a pas besoin de changer son jeu. S'il confirme ce qu'il a produit contre Rennes, cela me va très bien et +Bafé+ n'était pas là. Il livrera ainsi un très bon match à Toulouse", estime Hubert Fournier.

 "Le talent ne suffit pas"

"Il est certain toutefois qu'il faudra avoir la volonté de mieux poser le jeu, d'éviter d'envoyer, dans les moments chauds, de longs ballons vers l'avant que Gomis avait la capacité de conserver. Il faut mieux ressortir le ballon de derrière et bien maîtriser les événements", dit encore le technicien pour expliquer la manière dont l'OL pourra exploiter au mieux le potentiel de son jeune buteur.

"Alexandre est le leader de l'attaque cette saison. C'est à lui de montrer la voie aux jeunes qui évoluent avec lui devant. Contre Rennes, il a été précieux en amenant beaucoup de mouvement sur le front de l'attaque et en se créant des
occasions", dit de son côté le milieu Jordan Ferri."C'est de ce joueur que nous avons besoin. Bien sûr, le jeu de l'équipe change en raison de l'absence de Bafé Gomis. Nous savions que nous pouvions le trouver en point d'appui devant et qu'il était capable de conserver le ballon", rappelle-t-il."Maintenant, avec deux autres attaquants, Alex et Mohamed Yattara, il y a beaucoup de vitesse et d'appels en profondeur. C'est différent mais également intéressant", poursuit Ferri.

De son côté, l'expérimenté Steed Malbranque, 34 ans, qui a ouvert la marque contre Rennes, est conscient des qualités de son partenaire mais son vécu le conduit à rester mesuré dans ses propos envers lui."S'il peut à nouveau mettre vingt buts cette saison ce serait une très bonne chose pour l'équipe. Mais il faut aussi qu'il soit conscient des efforts à fournir pour être régulier et ne pas se reposer juste sur le talent car aujourd'hui cela ne suffit pas", tempère le vétéran, performant lui-même durant dix ans (2001-2011) en Premier league anglaise (Fulham, Tottenham, Sunderland).


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football olympique lyonnais