Italie voisine. L'ourse Daniza défendue par la Commission Internationale pour la Protection des Alpes

© DR
© DR

En Italie, une ourse, qui s'en serait pris à un promeneur pour protéger ses petits, fait parler d'elle. Jugée "problématique", cette bête doit être capturée. La Commission Internationale pour la Protection des Alpes se dressent contre cette décision et en appelle à tous les Etats alpins. 

Par France 3 Alpes

La Commission Internationale pour la Protection des Alpes, qui fédère des associations de protection de l'environnement de tout l'Arc alpin, "appelle les responsables à présenter des évaluations objectives attestant du comportement 'problématique' de l'animal avant d'agir". Comptant sur une mobilisation internationale, la CIPRA explique que "l'ourse Daniza a adopté un comportement défensif à l'égard de ses oursons au détriment d'un randonneur qui a été blessé." Les administrations de la Province de Trente ont autorisé la capture de cette mère, tandis que les petits resteront en liberté.

Pour la Commission, "cette décision est prématurée et entièrement dénuée de fondement. Rien ne prouve que Daniza soit un animal 'problématique'". Dans une lettre ouverte, elle s'adresse au Gouverneur de la Province autonome de Trente, Ugo Rossi et aux Ministres de l'Environnement des États alpins: "la coexistence entre les grands prédateurs et l’homme dans l’espace alpin n’est possible que si les Etats alpins agissent de manière concertée en application de la Convention Alpine, en particulier du protocole Protection de la Nature et Entretien des Paysages. C’est aux Ministres de l'Environnement des États alpins, -destinataires de la lettre ouverte-, de s'engager au niveau international afin que ladite coexistence puisse réussir."
##fr3r_https_disabled##
L'ourse Daniza

 

Sur le même sujet

Les + Lus