Cet article date de plus de 6 ans

La saison estivale auvergnate largement ternie par une météo désastreuse

Cette saison estivale auvergnate restera celle des records. Non pas de fréquentation, mais de pluviométrie en juillet et de déficit d'ensoleillement et de chaleur en août. Tristes records qui ont largement plombé le moral et le bilan des professionnels du tourisme.
Le déficit solaire et les températures automnales du mois d'août ont déclenché des départs anticipés dans les campings et des annulations chez les hôteliers.
Le déficit solaire et les températures automnales du mois d'août ont déclenché des départs anticipés dans les campings et des annulations chez les hôteliers. © France 3 Auvergne
L'Auvergne n'échappe pas à la tendance. Comme toutes les autres régions de France, hormis la Bretagne et PACA, elle aussi a enregistré une baisse du nombre de vacanciers en juillet et août 2014. 
Une enquête réalisée cette semaine auprès de 300 professionnels du tourisme et de 100 acteurs de l'activité économique impactés par la fréquentation touristique laisse apparaître un taux de satisfaction de 44% en juillet et de 58% en août, contre 71% en août 2013.
Comme en juillet, le premier motif d'insatisfaction est la météo. Même si elle a favorisé les visites dans les villes, surtout dans l'Allier et le Puy-de-Dôme.
Les sites de visites et les centres d'accueil jeunes sont ceux qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu en août. Comme en juillet, les campings ont été les plus touchés, avec un taux de satisfaction de 44%, même si les résultats sont contrastés d'un territoire à un autre et d'une entreprise à une autre.

Les Belges et les Bretons préfèrent  l'Auvergne

La clientèle française en Auvergne est plutôt stable. Elle vient principalement d'Ile-de-France. A noter cet été une affluence accrue des Bretons par rapport aux années précédentes.
Côté étrangers, cet été, ce sont les Belges qui étaient les plus nombreux en Auvergne. Coiffant sur le poteau les Néerlandais. Moins d'Anglais et d'Allemands en revanche. Ils ont préféré les destinations "soleil".

Selon les acteurs hors tourisme (boulangers, commerçants...), la part de clientèle touristique dans leurs établissements a été plus élevée en août qu'en juillet (21% contre 18%).
Des Aoûtiens qui ont dépensé autant voire plus que leur clientèle habituelle, alors que les Juillettistes ont moins dépensé.


Prudence pour septembre

Pour le mois à venir, les professionnels du tourisme auvergnats préfèrent rester prudents. A ce jour, 64% estiment que le niveau de leurs réservations est moyen, voire bon.
48% des acteurs du tourisme s'attendent à un chiffre d'affaires inférieur à celui du mois de septembre 2013. Voire 68% pour les propriétaires de chambres d'hôtes. Les plus optimistes pour l'arrière-saison sont les gestionnaires de villages vacances et les prestataires de loisirs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie vacances météo