• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Linky: trois entreprises fourniront jusqu'à 3,8 millions de compteurs communicants

Trois millions de compteurs Linky doivent être installés durant la première phase de déploiement dès mi-2015 en France. A terme, 35 millions de boîtiers doivent être installés d'ici à 2021, pour un coût de 5 milliards d'euros. / © AFP PHOTO ALAIN JOCARD
Trois millions de compteurs Linky doivent être installés durant la première phase de déploiement dès mi-2015 en France. A terme, 35 millions de boîtiers doivent être installés d'ici à 2021, pour un coût de 5 milliards d'euros. / © AFP PHOTO ALAIN JOCARD

Trois des six entreprises sélectionnées pour fabriquer les premiers compteurs "intelligents" Linky fourniront jusqu'à 3,8 millions de boîtiers au distributeur d'électricité ERDF, en incluant les tranches optionnelles du marché.

Par AFP

Trois millions de compteurs communicants doivent être installés durant la première phase de déploiement dès mi-2015. A terme, 35 millions de boîtiers doivent être installés d'ici à 2021, pour un coût de 5 milliards d'euros.
 
Le fabricant français de terminaux communicants Sagemcom a annoncé vendredi qu'il allait en fournir jusqu'à 1,2 million, tandis que le suisse Landis+Gyr (Toshiba) en fabriquera environ 1 million et l'américain Itron de 1,2 à 1,6 million. Les trois autres sociétés sélectionnées par la filiale d'EDF au terme d'un appel d'offres européen lancé en 2013, d'un montant total d'environ 250 millions d'euros, sont le français Maec, l'allemand Elster et l'espagnol Ziv.
 
"Itron sera le fournisseur principal de compteurs Linky pour la première phase de ce programme", a indiqué l'entreprise américaine dans un communiqué. "Dans le cadre de ce contrat, Itron va fournir de 1,2 million à 1,6 million des compteurs communicants Linky qui seront déployés par ERDF pour la première phase du programme. Itron livrera les compteurs de septembre 2015 à fin 2016", a-t-elle ajouté.
           
De son côté, Sagemcom a indiqué dans un communiqué qu'il fournirait "plus de 1,2 million de compteurs et concentrateurs de données". Près de 800 000 appareils sont en tranche ferme, le reste étant optionnel. Situé dans les postes électriques, le concentrateur réceptionne et traite les informations envoyées par les compteurs, et les transmet au système d'information central.
 
Basée à Rueil (région parisienne) et fort d'un chiffre d'affaires de près de 1,2 milliard d'euros, Sagemcom devra déployer "d'ici à 2017" près d'un million d'appareils, précise le communiqué. La fabrication des compteurs communicants sera assurée sur son site de Dinan (Côtes d'Armor). "L'avancée que représente Linky va être observée dans le monde entier et va contribuer au rayonnement de la filière française du comptage communicant", a souligné Eric Rieul, directeur général délégué de Sagemcom Energy & Telecom. "Nous comptons nous appuyer sur cette réussite pour participer activement à l'export de cette technologie française", a-t-il ajouté.
 
De son côté, Landis+Gyr fournira un million de compteurs et 28 000 concentrateurs, pour 60 millions d'euros. Les boîtiers seront fabriqués à Montluçon, dans l'Allier. "Landis+Gyr entretient depuis longtemps une collaboration fructueuse avec ERDF et nous sommes fiers de l'aider à offrir des produits fabriqués en France", a déclaré son directeur général, Christian Huguet, dans un communiqué. L'entreprise, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 1,5 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros), comptait déjà avec Itron parmi les trois fournisseurs qui avaient participé au déploiement expérimental de Linky.
           
Ce compteur "intelligent" a pour principal atout de permettre de relever la consommation d'électricité à distance et en temps réel, évitant ainsi des déplacements d'agents, et doit aider les consommateurs à réaliser des économies d'énergie. 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus