Douze “Kurdes d'Auvergne, Français d'ailleurs” s'affichent à Clermont-Ferrand

L'exposition est visible dans la salle des Colonnes et le patio de l'Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand, jusqu'au 17 octobre 2014. / © France 3 Auvergne
L'exposition est visible dans la salle des Colonnes et le patio de l'Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand, jusqu'au 17 octobre 2014. / © France 3 Auvergne

L’Hôtel de ville de Clermont-Ferrand accueille jusqu’au 17 octobre une exposition consacrée à l’histoire des Kurdes arrivés en Auvergne en 1989. Elle retrace le parcours de ces réfugiés politiques, leur histoire et leur intégration en France aujourd’hui.

Par France 3 Auvergne (avec Esmeralda Terpereau)

Cette exposition itinérante revient sur le parcours des 337 Kurdes irakiens (pour moitié des enfants) arrivés au camp militaire de Bourg-Lastic (Puy-de-Dôme), en août 1989. D'autres les rejoindront les mois suivants... Ils ont fui les bombardements à l'arme chimique et la politique de la terre brûlée mise en place par Saddam Hussein. A travers l'histoire de ces "Kurdes d'Auvergne, Français d'ailleurs", nous découvrons le destin de ces familles de réfugiés à Bourg-Lastic, Mainsat, Vic-le-Comte, Piriac-sur-Mer ou Auzon...

Régine Menaf a choisi d'afficher son parcours de vie. "On était heureux d'arriver et vivant, on ne savait pas notre destin. Vingt-cinq ans après, on voit que tout le monde a fait son chemin en France", confie la jeune femme. Comme elle, ils sont 12 à raconter leur intégration en France. Mais l'horreur du génocide (plus de 200 000 Kurdes massacrés) n'est pour autant pas occulté. L'exposition retrace les moments forts de l'opération humanitaire, conduite à l'époque par Danielle Mitterrand.

"Kurdes d'Auvergne, Français d'ailleurs"
Reportage : Esmeralda Terpereau, Olivier Martinet, Bernard Dufour, Gilles Malfray. Intervenants : Régine Menaf (Réfugiée politique), Newzad Menaf (Réfugié politique), Danielle Mitterrand (Archives INA, le 15 septembre 1989), Gulizar Abdulrahman (Réfugiée politique), Aywan Amaidet (Réfugiée politique).

 

Sur le même sujet

Un nouveau scanner au CEA LETI

Les + Lus