Affaire Agnès: Matthieu condamné en appel à la réclusion criminelle à perpétuité (MAJ)

Le jeune Matthieu, 20 ans, rejugé depuis dix jours à huis clos devant la cour d'assises du Puy-de-Dôme pour le meurtre d'Agnès Marin en 2011 en Haute-Loire, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité ce vendredi soir en appel.

La Cour d'assises des mineurs de Riom a suivi très exactement les réquisitions faites jeudi soir.
La Cour d'assises des mineurs de Riom a suivi très exactement les réquisitions faites jeudi soir. © France 3 Auvergne
Le verdict est tombé au terme de cinq heures trente de délibération, après les plaidoiries de la défense. Les jurés ont ainsi suivi le réquisitoire des avocats généraux. Ils étaient allés jeudi soir au-delà des 30 ans requis en juin 2013 par la cour d'assises du Puy-en-Velay, en réclamant de confirmer la peine de réclusion à perpétuité prononcée en première instance, rarissime pour le mineur que l'accusé était au moment des faits. 

La peine a été accompagnée d'un suivi socio-judiciaire avec injonction de soins sanctionnée par sept années de prison supplémentaires en cas de non-respect de la mesure.
On saura en début de semaine prochaine si les deux avocates de la défense confirment ou non leur intention de déposer un pourvoi en cassation. Elles ont 5 jours pour le faire. 
durée de la vidéo: 02 min 08
L'interview, dans sa totalité, de Maître Francis Szpiner, l'avocat de la famille Marin

durée de la vidéo: 02 min 52
L'interview, dans sa totalité, de Frédéric Marin, le père d'Agnès


Le 18 novembre 2011, le corps carbonisé d'Agnès Marin, 13 ans, élève de troisième au collège-lycée Cévenol, établissement privé du Chambon-sur-Lignon, avait été retrouvé dans une forêt alentour sur les indications de Matthieu, placé en garde à vue la veille. Outre des violences sexuelles, l'autopsie avait révélé 17 coups de couteau.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire agnès justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter