Les avocats du barreau de Monluçon ne lâchent pas l'affaire

En fin de matinée, mardi, les avocats de Montluçon ont cadenassé le palais de justice. Ils protestent contre le projet de réforme des professions réglementées défendu par le ministre de l'économie Emmanuel Macron. / © Christian Darneuville
En fin de matinée, mardi, les avocats de Montluçon ont cadenassé le palais de justice. Ils protestent contre le projet de réforme des professions réglementées défendu par le ministre de l'économie Emmanuel Macron. / © Christian Darneuville

En grève jusqu'au 10 décembre prochain, les avocats Montluçonnais ont haussé le ton mardi en fin de matinée. Ils ont cadenassé le palais de justice de Montluçon pour protester contre la loi Macron sur les professions réglementées.

Par Evelyne Rimbert

En grève depuis le 18 novembre, avec une interruption la semaine dernière, les avocats du barreau de Montluçon n'entendent pas lâcher l'affaire. Celle qui les préoccupe et déclenche leur colère : la loi Macron sur les professions réglementées. Ils n'en veulent pas et ils veulent le faire savoir par tous les moyens.

Tribunal cadenassé 

Le dernier en date remonte à mardi. Une dizaine d'entre eux n'a pas hésité à cadenasser le palais de justice de Montluçon. Sans en informer les magistrats, selon la présidente du tribunal de grande instance, qui a refusé de donner la parole aux avocats en grève à l'audience correctionnelle.
Tous les dossiers avec avocats qui devaient être présentés cette semaine, ont été renvoyés à janvier 2015.

Rendez-vous à Paris

Le 1er décembre, les avocats du barreau de Montluçon ont décidé de reconduire leur mouvement de grève jusqu'au 10 décembre. Le jour où l'ensemble des professions juridiques réglementées doit se réunir à Paris.

Sur le même sujet

cannabis et jeunes

Les + Lus