• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La fête des Lumières : la presse en parle !

© muriel Chaulet
© muriel Chaulet

A peine éteintes les lumières de la fête, c'est déjà l'heure des bilans. Voici, recueillis sur plusieurs sites de presse en ligne et des principaux médias, quelques points de vue et appréciations sur la grande manifestation lyonnaise.

Par Erick Haas

Au lendemain du 8 décembre, on sait déjà que 3 millions de visiteurs ont arpenté les rues de Lyon. Sur "la toile", on n'a jamais autant communiqué autour de l'événement, lequel a été par ailleurs abondamment relayé sur les réseaux sociaux .
Mais qu'en est-il des médias plus traditionnels ? Jetons un coup d'œil sur quelques titres de la presse nationale, régionale et locale … A travers leurs déclinaisons en ligne.

Lyon, ambassadeur de lumières !

Plusieurs titres soulignent le rayonnement de la ville à l'international et la qualité des 75 illuminations proposées.
  • Pour Le Point.fr, "La fête des lumières est un succès qui ne se dément pas". Cette vitrine du "Made in France" s'exporte d'ailleurs de plus en plus … au bénéfice de la ville. Cette année, 40 délégations étrangères ont été accueillies et les partenariats se multiplient.
     
  • Le site québécois La Presse.ca souligne d'ailleurs que la mairie de Montréal est en pourparlers avec son homologue française pour des collaborations futures. A l'automne dernier, une délégation lyonnaise s'était rendu dans la "belle province" pour les festivités du 375e anniversaire et le festival "Montréal en lumière".
     
  • Le quotidien gratuit Metronews, de son côté, s'est attaché à la fête des Lumières, vue de l'étranger ! Il évoque "les nombreuses délégations de villes étrangères venues puiser des idées pour leurs propres festivals ou pour mieux appréhender l'organisation de grands événements". La presse étrangère était également là en nombre pour "couvrir" l'événement. Pas moins de 38 journalistes internationaux ont été accueillis cette année.
     
  • Pour Le Figaro.fr , "la Fête des Lumières de Lyon brille de mille feux". A travers quelques chiffres évocateurs, l'édition en ligne du quotidien rappelle que plus de 3 millions de visiteurs étaient attendus par 75 équipes d'artistes, pour un budget total de 2,6 millions d'euros.
     
  • Le Parisien revient sobrement en image sur quelques unes des plus belles illuminations d'une ville qui a revêtu ses habits de lumière.
     
  • Sur le site de La Croix, un homme est à l'honneur : Gilbert Coudène. C'est le premier lyonnais chargé d'investir le site emblématique de la place des Terreaux. Le journal revient sur le parcours de l'artiste, créateur des murs peints et de CitéCréation et sur son attachement aux quartiers populaires de la ville.
 / © Muriel Chaulet
/ © Muriel Chaulet

Sur les sites de la Presse régionale


Et à contre-courant !

En contre point au concert de louanges qui a salué cette année encore la qualité des illuminations proposées, le site Lyon Capitale nous fait part de ses flops et de ses déceptions. A trop attendre d'un programme qui s'annonçait particulièrement alléchant, nos confrères ont estimé – arguments à la clé -  que certaines des illuminations n'avaient pas atteint leur but.

Le site Rue 89 Lyon joue également les rabat-joie. Dans un article intitulé "La fête des Lumières est-elle encore celle des lyonnais ?" la rédaction souligne le caractère "presqu'insulaire" de la manifestation. "L’essentiel des animations, des festivités sont concentrées sur la presqu’île. Le 7e, le 8e, le 5e, le 3e tout comme le 6e (arrondissement - ndlr) ont droit à quelques petits trucs. Pas grand chose."

Plus originale, la démarche d'une poignée d'étudiants de l'ISCPA (Institut de journalisme et de communication de Lyon) Sur leur site So light ! ils ont délibérément choisi de voir la Fête des Lumières par le petit bout de la lorgnette. Non sans humour, ils vous donnent tous les arguments – surtout les plus fallacieux – pour critiquer la manifestation.
 / ©
/ ©

 

Des balades interactives pour revivre les illuminations

Pour ceux qui seraient déjà "nostalgiques" de l'édition 2014, vous pouvez rester "plongés dans un bain de lumières".

A lire aussi

Sur le même sujet

L'interview de Françoise Laurant, co-présidente du Planning familial AURA

Les + Lus