Une vis d'Archimède installée à Renage (Isère) pour produire de l'énergie

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

C'est une première en Rhône-Alpes. Une vis d'Archimède vient d'être installée aux anciennes papeteries de Renage, transformées en site de production d'électricité. La pièce, arrivée de Hollande ce mardi 9 décembre dans la nuit, devrait permettre de produire de l'énergie hydraulique.

Le dispositif est très ancien, aussi vieux que son inventeur présumé, Archimède qui l’aurait mis au point deux siècles avant Jésus-Christ. Lors d'un voyage en Égypte, il aurait ainsi permis aux habitants des bords du Nil d'arroser leurs terrains.



Appelée colimaçon ou encore escargot, cette vis sans fin très sophistiquée permet de pomper de l'eau de manière régulière, même à faible débit, et surtout sans risque pour les poissons. Louis Pierre Blanc-Coquand, le directeur d'Eco Energie a décidé de s'en équiper pour produire de l'électricité hydraulique, près de 100kWh, qu'il revendra à EDF. Coût de l'investissement 400.000 euros.



Il a fallu aller jusqu'en Hollande pour commander la vis, acheminée par convoi exceptionnel. Là-bas, aux Pays-Bas, la vis d'Archimède est particulièrement utilisée pour pomper l'eau des polders.



Son installation n'est pas une mince affaire, elle mesure 12 mètres et pèse pas moins de 15 tonnes. Pour la déplacer, il faut une grue de près de 200 tonnes. Ce sont des techniciens spécialisés belges et hollandais qui sont chargés de la mettre en place sur le site, au bord de la rivière. Une manoeuvre délicate qui a pris des heures, sans compter les imprévus, comme les pneus de la remorque chargée d'acheminer la grue qui ont éclaté!



Reportage de Marie-Eve Constans & Maxime Quémener

durée de la vidéo : 01min 32
Intervenant : Louis Blanc-Coquand, Président Eco Energie ©INA

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité