Les 7 vaches tombées dans une fosse à lisier à Anzat-le-Luguet sont indemnes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Evelyne Rimbert .

L'intervention aura duré près de 12 heures. Les 25 sapeurs-pompiers aidés de personnel agricole et d'un vétérinaire ont réussi à extraire, une à une, les sept vaches tombées mercredi matin dans une fosse à lisier sur la commune d'Anzat-le-Luguet, dans le Puy-de-Dôme. Les 7 vaches sont indemnes.

Saines et sauves ! Finalement, l'histoire s'est bien terminée pour les 7 vaches tombées mercredi matin dans une fosse à lisier sur une exploitation au lieu-dit "La Combes", sur la commune d'Anzat-le-Luguet, dans le Puy-de-Dôme. 
Elles avaient chuté, l'une après l'autre, par une trappe de 65 cm sur 1 mètre, dans une fosse à lisier d'environ 2 mètres de haut. C'est dire l'inconfort des bovins qui sont restés bloqués durant plusieurs heures. 

Un local de premier secours

Dés 9 heures, l'opération de secours à animaux, particulièrement difficile, a donc commencé. Sur place, 25 sapeurs-pompiers d'Anzat-le-Luguet, Ardes-sur-Couze, Issoire et de la cellule sauvetage et déblaiement de Clermont, aidés d'un vétérinaire et de personnel agricole, ont employé les grands moyens pour tenter d'extraire les animaux. 
Ils ont dû commencer par pomper le lisier, relativement sec qui a donc ralenti la chute des vaches mais aussi le pompage. Puis, ils ont dû faire une ouverture pour accéder aux bovidés et mettre en place le matériel d'extraction. Parallèlement, un local de premier secours dirigé par un vétérinaire, était préparé sur l'exploitation.

Indemnes

La première vache a pu être extraite vers 16h30, la dernière à 20h30. Toutes ont été tirées avec des cordes ou des sangles, tantôt par les équipes de secours, tantôt à l'aide d'une pelle mécanique.
Alors qu'en début d'intervention, on avait craint le pire pour l'une des vaches, elles sont finalement toutes ressorties indemnes. Avec quelques égratignures seulement. 
Après avoir été lavées, frottées avec de la paille pour les réchauffer, elles ont été examinées par le vétérinaire. 
Jeudi matin, elles avaient toutes rejoint leur étable.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité