Feyzin (69) : début de l'expérimentation des radars "double face"

Publié le Mis à jour le

Le premier radar "double face" de France - il flashe l'avant et l'arrière des véhicules circulant au-dessus de la vitesse autorisée - est installé ce vendredi sur la départementale 301 à Feyzin, au sud de Lyon, avant trois autres en janvier, pour une expérimentation sans PV d'au moins trois mois.

Ce radar est "à cabine unique", c'est-à-dire qu'il réunit dans le même équipement deux optiques orientées différemment pour flasher l'avant et l'arrière de la voiture qui passe. Un autre modèle de radars, constitué cette fois de cabines doubles installées à quelques dizaines de mètre l'une de l'autre, et flashant le véhicule simultanément, sera déployé à Saint-Laurent d'Arce en Gironde et à Nice.

L'appareil est installé à Feyzin sur la D301 sur la bretelle d'accès à l'A7 dans le sens Lyon-Marseille où la vitesse est limitée à 50km/h. L'expérimentation doit durer trois mois, éventuellement renouvelable, mais les automobilistes flashés ne recevront pas de procès verbal, ce matériel n'étant pas encore homologué, souligne la sécurité routière. En cas de résultats concluants, "un marché de déploiement pourrait être lancé en 2016".

Des matériels plus efficaces

Ces radars devraient permettre de mieux lire les plaques d'immatriculation, et d'améliorer ainsi le "taux d'élucidation des infractions", ajoute la sécurité routière, qui rappelle qu'aujourd'hui "environ 38%" des infractions flashées "ne sont pas exploitables". De même, photographier de face l'habitacle d'un véhicule permettra "de responsabiliser" les conducteurs, notamment "ceux qui sont tentés de faire une fausse déclaration sur l'identité de la personne au volant", insiste la Sécurité routière.

durée de la vidéo: 01 min 06
Feyzin (69) : début de l'expérimentation des radars "double face"