Top 14 : Castres condamné à un nouvel exploit à Clermont

Sept mois après avoir fait chuter la forteresse clermontoise en barrage, le CO revient à Marcel-Michelin samedi à 20h45, pour la 13e journée de Top 14. Mais cette fois, les Castrais, lanterne rouge, sont condamnés à l'exploit.

Le 10 mai 2014, le Castres Olympique (champion de France en titre), mettait fin lors des barrages à plus de quatre ans d'invincibilité des Jaunards à domicile (22-16). Un séisme pour Clermont, déjà privé la saison précédente de la finale par ces mêmes Castrais... Un temps qui semble désormais bien lointain alors que Rémi Tales et ses coéquipiers se débattent aujourd'hui dans les tréfonds du Top 14 et ne pensent plus qu'au maintien avec seulement quatre victoires en douze journées.

Si on compare avec la saison précédente, c'est certain, on est passé du rêve au cauchemar (Matthias Rolland, manager du CO)


"Quand nous avons joué le barrage l'an dernier, les Clermontois sortaient d'un échec en Coupe d'Europe (en demi-finale face aux Saracens 46-6), ils avaient la tête dans les chaussettes. Nous, on venait de se qualifier sur le fil, on n'avait rien à perdre et on voulait juste sortir un gros match. On était complètement libéré et ça nous a souri", se remémore Tales.

Cette fois, le scénario est totalement inverse. Clermont vient de donner une leçon en Coupe d'Europe au Munster et sa Red Army à Thomond Park (16-9) puis à Marcel-Michelin (26-19), tandis que Castres a poursuivi sa litanie de défaites face aux Wasps (32-17 à Pierre-Antoine et 44-17 à High Wycombe).

Un combat pour la survie


Mais attention au match piège pour les Clermontois, qui retrouveront samedi une vieille connaissance en la personne de Sitiveni Sivivatu, arrivé dans le Tarn à l'intersaison après trois ans en Auvergne. "On sait qu'ils n'avaient plus rien à espérer en Coupe d'Europe et qu'ils ont ciblé ce rendez-vous à Clermont. Ils ont du mal cette saison, mais la dernière fois qu'on les a affrontés, c'était ce quart de finale qu'on a perdu à domicile, on l'a toujours dans un coin de la tête", rappelle Damien Chouly, le capitaine de Clermont.

Les Castrais ne sont pas à leur place... donc à nous d'être vigilant ! (Franck Azéma, entraîneur de l'ASM)


Le CO, certainement pas grisé par sa victoire de la saison dernière, arrive armé de réelles intentions. Pour continuer d'espérer. "On est décidé à s'accrocher, pas question de laisser s'installer la morosité. Il faut se préparer à se vider les tripes à Clermont et pour tous les matches de la phase retour", martèle Rolland. "La victoire à Clermont en barrage, c'est un souvenir, le match qui arrive, un combat pour la survie", conclut le deuxième ligne uruguayen Rodrigo Capo Ortega.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
asm clermont auvergne top 14 rugby
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter