Ardèche : interdiction de brûler des végétaux

Désormais, il est strictement interdit aux Ardéchois de brûler des végétaux dans leur jardin. Les feuilles mortes, mauvaises herbes, tailles de haies, branches d'arbres, fleurs fanées et autres déchets végétaux devront impérativement être portées en déchetterie, broyés ou transformées en compost.

© France 3 RA
Le brûlage de ce type de détritus, est, selon les services de l'Etat, néfaste à l'environnement et à la santé. L'interdiction avait été décidée par arrêté préfectoral en 2013. La période de tolérance est terminée depuis le 1er janvier. L'interdiction du brûlage s'applique désormais à l'ensemble du département de l'Ardèche. Mais en zone rurale porter ses déchets végétaux dans une déchetterie n'est pas toujours une mince affaire. Faire l'acquisition d'un broyeur n'est pas non plus à la portée de tous.
Dans la commune de Vesseaux, on cherche des solutions pratiques. Ainsi, pour éviter aux habitants les aller-retrours à la déchetterie intercommunale, un terrain communal va bientôt abriter une aire de stockage de déchets verts.
durée de la vidéo: 02 min 05
Ardèche : interdiction de brûler des végétaux
Intervenants dans le reportage
1- Jean Chaudière
2 - Max Tourvieilhe, Maire de Vesseaux (Ardèche)
3 - Jean Manuel Vegas, jardinier passionné

A titre d'exemple : brûler 50 kilos de végétaux dégagerait autant de particules fines que trois mois de chauffage au fioul ou plusieurs milliers de kilomètres parcourus par une voiture.
© France 3 RA


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement