SERIE Rétro Economie 2014 : de la renaissance de la librairie Les Volcans à la fermeture d'Oberthur

Tour d'horizon non exhaustif de l'actualité économique auvergnate en 2014.

2014 aura été une excellente année pour l'entreprise d'éclairage public Valmont, qui va fournir 272 colonnes lumineuses au Qatar. Un contrat de plus de 18 millions d'euros.
2014 aura été une excellente année pour l'entreprise d'éclairage public Valmont, qui va fournir 272 colonnes lumineuses au Qatar. Un contrat de plus de 18 millions d'euros. © France 3 Auvergne

Les Volcans

L'année a commencé comme un mauvais roman pour les salariés de la librairie les Volcans. Mais certains veulent écrire une nouvelle histoire. Le magasin ferme ses portes le jour de la venue à Clermont-Ferrand de Benoît Hamon, alors ministre de l'économie sociale et solidaire. Un projet de Scop, une société coopérative et participative, est porté par une dizaine de salariés. Il est validé en juin par le tribunal de commerce de Paris. Mi-août, la librairie rouvre ses portes : une institution clermontoise renaît...

Travailleurs détachés

Discussion tendue sur le chantier de la future caisse d'Assurance maladie à Clermont-Ferrand. La CGT Construction dénonce le recours à des travailleurs détachés payés en deça du minimum légal. Une accusation que réfute l'employeur. En Auvergne, le phénomène fait débat et des artisans dénoncent une concurrence déloyale.

Manuel Valls à Volvic

Avant d'évoquer la réforme territoriale, le Premier ministre a visité l'usine des eaux de Volvic (Puy-de-Dôme). C'était le 2 juillet 2014.

Le tourisme voit gris

Une météo estivale très capricieuse... avec notamment des précipitations records et un ensoleillement très mauvais en juillet. Les professionnels du tourisme font grise mine, surtout dans les campings.

Ikea chez les Auvergnats

Un nouveau venu dans le paysage commercial : Ikéa. Le géant suédois spécialiste du mobilier en kit inaugurait le 6 août 2014 un espace de 24 000 mètres carrés. L'enseigne, qui s'est implantée dans la zone des Gravanches à Clermont-Ferrand, a recruté 210 personnes, dont 180 localement.

durée de la vidéo: 05 min 49
Retro Economie 2014

Vent de colère dans les CCI

Les Chambres de commerce et d'industrie vont devoir faire face à des ressources nettement en baisse... Et l'Etat entend ponctionner 500 millions d'euros dans leurs fonds de roulement en 2015. En Auvergne, ce prélèvement représente 22 millions d'euros pour l'ensemble des CCI, dont 15 millions pour la chambre du Puy-de-Dôme. Le projet de campus pour l'école de commerce clermontoise serait fortement remis en cause...

Fermeture d'Oberthur

Mauvaise nouvelle pour les salariés d'Oberthur à Puy-Guillaume, dans le Puy-de-Dôme. Début décembre, ils apprenaient le désistement du groupe Prenant, spécialisé dans l'imprimerie et candidat à la reprise du site. 74 emplois sur 89 devaient être sauvés. A l'automne, un contrat ferme aurait pourtant été signé entre les deux sociétés. Le groupe Prenant s'était engagé à reprendre le site si Oberthur remplissait ses objectifs financiers et si le temps de travail était réaménagé.

La direction d'Oberthur ne comprend pas. De son côté, le groupe Prenant estime que le site de Puy Guillaume n'a pas tenu ses engagements au vu des résultats 2014 et qu'une reprise serait trop risquée. L'usine, qui fabrique des cartes téléphoniques à gratter, est la deuxième entreprise de Puy-Guillaume.

Enhance Aero/Valmont

Pour d'autres, 2014 restera synonyme de gros contrat : 1 millions d'euros pour Enhance Aero. Le temps du Mondial de football au Brésil, la société clermontoise assurait la location d'un avion à une chaîne de télévision internationale, filiale d'Al Jazeera au Qatar.

Dans l'Allier, c'est une commande de 22 millions de dollars (plus de 18 millions d'euros) pour l'entreprise Valmont. Le numéro 1 de l'éclairage public va fournir 272 colonnes lumineuses pour équiper la sortie du nouvel aéroport international de Doha. Des mâts de 28 mètres de haut, habillés d'une calligraphie qui reprend l'hymne du Qatar et conçus pour résister aux tempêtes de sable. Une prouesse industrielle et une vitrine pour ses concepteurs, à la mesure des exigences de l'émirat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie