Les urgences de l'hôpital du Vinatier saturée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Jacquard

Le personnel a tiré la sonnette d'alarme. L'unité médicale d'accueil (UMA) accueillerait 29 patients pour seulement 11 lits. "Un danger grave et imminent" pour les syndicats. Une partie du personnel est en grève depuis hier.

Un brassard noir, en signe de protestation. Une partie du personnel du centre hospitalier du Vinatier, à Bron, est symboliquement en grève depuis hier soir.  Une grève pour dénoncer la surpopulation du service des urgences, avec un taux d'occupation de 150%.

Un problème qui dure, puisque les syndicats avaient déjà alerté leur direction il y a deux mois.
Selon eux, la saturation de l'Unité Médicale d'Accueil serait la conséquence de la fermeture de 40 lits dans le service traditionnel de psychiatrie, en 2012.

Aujourd'hui, l'UMA n'arrive plus à transférer les patients dans les services adaptés à leur pathologie. Ils resteraient plusieurs jours aux urgences, parfois adultes et mineurs dans une même chambre, toujours selon les syndicats.