Cet article date de plus de 6 ans

Les stations de ski exagèrent la longueur de leurs pistes, selon le cabinet Montenius Consult

Les stations alpines gonfleraient la taille de leurs pistes de 21% en moyenne. Mieux qu'en 2013, où le cabinet allemand avait pointé une exagération de... 34 %. Les stations, françaises en particulier, continuent de pratiquer ce qui ressemble fort à de la pub mensongère. 
Selon l'expert allemand Christoph Schrahe, de nombreuses stations alpines publient des longueurs de pistes sans rapport avec la réalité. Après avoir passé des centaines d'heures à les mesurer, il affirme que le dépassement atteint 21% en moyenne actuellement.

Depuis son précédent rapport, en 2013, les stations autrichiennes ont revu leur communication à la baisse. En Italie 2 stations, en Suisse une seule ont soit rectifié, soit carrément supprimé le kilométrage de pistes dans leur publications. Chez nous en France, "aucune station n'a changé ses chiffres. Elles les cachent juste un peu mieux sur leur site internet", affirme Christoph Schrahe. Vous pouvez en effet vous amuser à fouiller sur les sites des stations ci-dessous. 

La station des Sybelles aurait fait disparaître le kilométrage de son site internet, peu après avoir discuté du fameux rapport Schrahe avec un journaliste de l'AFP. L'expert estimait que la station avait gonflé les chiffres de 113 %, affichant 310 kilomètres, au lieu des 146 qu'il avait lui-même mesuré. 

Le domaine du Grand Massif (50% d'exagération selon l'expert) déclare tenir compte des virages effectués par les skieurs. Même le plus grand domaine du monde, les 3 Vallées, continuerait de communiquer sur... 600 kilomètres de piste, contre les 495 mesurés par le cabinet allemand. La différence s'expliquerait là par les "hors piste sécurisés". 

Reportage aux 3 Vallées de France 2

durée de la vidéo: 03 min 13
Sur la longueur des pistes

Pourtant, en 2013, la Fianet, la Fédération Internationale des Associations Nationales de Téléphériques, avait suggéré aux stations d'adopter la méthodologie de Christophe Schrahe, en comptant "la longueur effective au milieu de la piste".

C'était sans compter la guerre commerciale impitoyable que se livrent les stations de ski. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie montagne stations de ski tourisme