Cet article date de plus de 6 ans

Loi Macron: les prud'hommes de Lyon mettent fin à trois semaines de grève

L'intersyndicale du conseil de prud'hommes de Lyon a annoncé ce jeudi que les audiences reprendraient lundi 9 février après trois semaines de grève pour protester contre la partie "justice prud'homale" du projet de loi Macron. Les prud'hommes de Lyon s'étaient mis en grève le 15 janvier dernier.
Le texte prévoyait la présence d'un juge professionnel dès l'audience de conciliation. 
"Nous constatons que nous avons été entendus par le Gouvernement, qui, dans un dernier amendement, prévoit que le dispositif de recours à un juge professionnel dès la séance de conciliation n'est plus soumis à la seule volonté des parties, mais ne demeure qu'une possibilité pour les conseillers prud'hommes, de recourir ou non à cette procédure", informe l'intersyndicale CGT-CFDT-FO-CGC-CFTC-Unsa-Solidaires dans un communiqué.

"Compte tenu de cette évolution majeure, ainsi que l'avancée d'autres dispositions concernant le statut du défenseur syndical, les conseillers salariés du CPH de Lyon suspendent leur mouvement mais restent mobilisés jusqu'à la fin de la procédure parlementaire", ajoute-t-elle.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève mouvement social