Cet article date de plus de 6 ans

Rhône - Grogne dans les auto-écoles

Les moniteurs des auto-écoles contestent la réforme du permis de conduire qui, selon eux, menace leur survie. Les professionnels veulent mettre un coup de frein à la loi Macron et prévoient de manifester de nouveau à Paris et dans plusieurs villes de province lundi 9 février. 
Dans le Rhône, une opération escargot est prévue lundi matin.

durée de la vidéo: 01 min 12
Rhône - Grogne des moniteurs d'auto-école


Contrat de formation et d'évaluation à distance, recours à d'autres intervenants que les inspecteurs pour les examens pratiques au permis....  les professionnels dénoncent des amendements à la loi Macron qui vont à "l'encontre de la profession et donc de la sécurité routière". Les mesures proposées par le gouvernement vont "à l'encontre de la sécurité routière", s'est inquiété le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) dans un communiqué, dénonçant des "enjeux de pouvoir" entre les ministères de l'Intérieur et de l'Economie.

La réforme du permis de conduire instaurée dans la loi Macron et votée à l'Assemblée nationale la semaine dernière prévoit entre autres 45 jours d'attente maximum entre deux passages à l'examen de conduite, le recours à des agents d'entreprises publiques comme La Poste pour assurer certaines missions des inspecteurs (le code).

Emmanuel Macron "entend libéraliser le secteur, au mépris des intérêts des élèves", estime le CNPA, qui rappelle que l'objectif fixé par le gouvernement est de faire passer le nombre de morts sur les routes sous la barre des 2.000 d'ici 2020, après une hausse de la mortalité routière en 2014, la première en douze ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social