• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Enquêtes de régions : retour sur l'affaire Subutex

Aurore Gros-Coissy conduite en salle d'audience - 14/1/15 / © F.Gramond
Aurore Gros-Coissy conduite en salle d'audience - 14/1/15 / © F.Gramond

20 ans d'emprisonnement et 50.000 roupies d'amende. Le verdict est tombé en janvier dernier. Aurore Gros-Coissy a été reconnue coupable de trafic de stupéfiants à l'île Maurice. Valérie Benais et Laure Crozat retracent toute l'histoire dans Enquêtes de régions, vendredi soir après Soir 3.

Par Kathleen Garon

19 août 2011 - Aurore Gros-Croissy, originaire de Saint-Romain-de-Popey dans le Rhône, est interpellée à son débarquement à l'île Maurice par les autorités policières, pour possession et trafic de Subutex. 1673 comprimés dissimulés dans des boites de biscuits ont été découverts dans ses bagages.

Affaire Subutex (extrait)
pour Enquêtes de Régions - février 2015

Elle n'est pas un cas isolé. La France est connue pour être une source d'approvisionnement de Subutex. Ce médicament de substitution à l'héroïne - vendu sous ordonnance en France, est interdit sur l'île.
Farid Dekhli, coordinateur du collectif National des victimes Subutex France, expliquera que selon la jeune femme c'est son ancien petit ami franco-mauricien, resté en France, qui a placé les comprimés dans les boites de biscuits qu'il lui avait demandé de donner à sa mère. A ce jour encore, ce dernier n'a été entendu ni par la justice mauricenne, ni par la justice française.

Le premier procès débute le 2 septembre 2014. Aurore risque jusqu'à 60 ans de prison. Le verdict tombera finalement début 2015. Aurore Gros-Coissy est reconnue coupable de trafic de subutex et condamnée à 20 ans de prison. 
Elle est la seule Française arrêtée à ne pas avoir plaidé coupable. Généralement, les accusés plaident coupable et demandent leur transfèrement en France . Au moment du reportage, 8 Français, accusés de trafic de stupéfiants (7 cas sur 8 concernent le subutex), étaient dans cette situation.

Aurore Gros-Coissy souhaite une réhabilitation complète et refuse le plaider coupable. Elle a fait appel de sa condamnation.

Les autres reportages d'Enquêtes de région vendredi soir après Soir 3

  • La formation des guides de haute-montagne
  • Jeux et Alzheimer

Le replay de l'émission sera visible ici

A lire aussi

Sur le même sujet

Sucrerie de Bourdon : les dirigeants de Cristal Union rencontrent les salariés, des pistes de rachat évoquées

Les + Lus