Cet article date de plus de 5 ans

Littérature : Le prix Vialatte 2015 attribué à Jacques-André Bertrand

Le Prix Vialatte 2015, créé par le groupe La Montagne/Centre France en hommage au chroniqueur de génie Alexandre Vialatte, a été attribué à Jacques-André Bertrand pour son roman "Brève histoire des choses" (Julliard).

Lancé en 2011 et doté par le groupe de presse de 6.105 euros, "soit la somme de la longueur du fleuve Congo (4.640 kilomètres) et de la hauteur du puy de Dôme (1.465 mètres)", ce prix distingue un ouvrage "de langue française remarquable pour ses qualités stylistiques, son humour et son audace formelle".

Le jury 2015 était composé de Pierre Vialatte, fils d'Alexandre Vialatte, Jean Brousse, Nathalie Crom, Josyane Savigneau, Paul Fournel, Baptiste Liger et Augustin Trapenard. "Le jury a apprécié le talent de l'auteur à scruter le quotidien le plus anecdotique pour en extraire de la littérature", écrit vendredi le groupe Centre France dans un communiqué.

Le jury a également salué l'ensemble de son oeuvre, "marquée de mélancolie, de gravité et d'humour dans laquelle les situations les plus graves sont transcendées par un discret sourire et une irréprochable écriture".

Après avoir traité avec humour son combat contre le cancer dans "Comment j'ai mangé mon estomac", Jacques-André Bertrand livre dans "Brève histoire des choses" une vingtaine de chroniques drôles et savantes sur les choses du quotidien, du chapeau à l'ordinateur, en passant par le rond-point, les chaussettes orphelines ou les affres de la météo.

Alexandre Vialatte (1901-1971), homme de lettres, journaliste, chroniqueur et traducteur de grands auteurs allemands, dont Kafka, se définissait comme un écrivain "notoirement méconnu". En Auvergne, disait-il aussi, "il y a plus de montées que de descentes".

Le Prix Vialatte avait couronné en 2014 Eric Chevillard pour "Le désordre Azerty"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature