Ardèche : Un rugbyman d'Aubenas écroué pour viol

© Prisme
© Prisme

Cherif Bekkal, un élément du Rugby Club Aubenas Vals (Fédérale 1) a été mis en examen pour "viol, séquestration, agression sexuelle et extorsion de fonds". Le joueur aurait abusé d'un jeune homme après lui avoir soutiré de l'argent sous la menace.     

Par Philippe Bette

Le récit qu'en fait la victime , un jeune Audois , est à peine croyable: Il y a une dizaine de jours , le jeune homme, agé de 20 ans , s' assoupit dans sa voiture sur le parking d'une discothèque de Narbonne (Aude), après une soirée arrosée. C'est alors qu'un inconnu fait irruption dans le véhicule et le force à prendre la route de l'Espagne.

L'homme veut manifestement terminer la soirée en bonne compagnie , avec des prostituées, dans une maison close . Mais en cours de route , Il  extorque du conducteur des faveurs sexuelles et l'oblige à retirer de l'argent au distributeur. A leur arrivée, tous les établissements à la frontière franco - espagnole sont fermés. C'est alors que la virée dégénére un peu plus encore pour tourner au cauchemar. L'homme lui assène des coups et abuse à nouveau de lui , toujours dans un contexte de grande violence. La victime finira par échapper à la vigilance de son tortionnaire. On le retrouvera prostré au péage de Perpignan.  

L'enquête de gendarmerie s'oriente rapidement vers un homme qui s'était déjà fait remarquer dans la discothèque de Narbonne pour avoir fêté bruyamment son anniversaire. Le suspect s'appelle Cherif Bekkal . C'est  un joueur de l'équipe du Rugby Club Aubenas . L'équipe est en stage dans la région . On retrouve sa carte bancaire dans la voiture de la victime. 
Cherif Bekkal est pésenté comme "trois quart aile" par le club de rugby d'Aubenas - 1m82, 92ks - / © Trombinoscope Club rugby Aubenas
Cherif Bekkal est pésenté comme "trois quart aile" par le club de rugby d'Aubenas - 1m82, 92ks - / © Trombinoscope Club rugby Aubenas

La gendarmerie a donc procédé à l'arrestation de Chérif Bekkal à Aubenas pour le transférer dans les Pyrénées Orientales.Selon le journal " L' Indépendant" ,la confrontation à Perpignan aurait permis son identification formelle. Chérif Bekkal, lui , nie tout en bloc. Il a été mis en examen  pour "viol, séquestration, agressions sexuelles et extorsion de fonds" et écroué .  

 

Sur le même sujet

Les + Lus