• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La réforme administrative de Rhône-Alpes/Auvergne se met en place

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

La fusion des deux régions va entraîner un réaménagement administratif, même si Rhône-Alpes compte trois fois plus de fonctionnaires que l'Auvergne. 

Par Daniel Pajonk

De la loi n°2015-29 du 16 janvier 2015 qui refond la carte des régions à la réalité, il n'y a qu'un pas. Mais un pas gigantesque ! Car réorganiser tous les services de l'Etat présents dans les deux régions (9 400 agents en Rhône-Alpes et 3 400 en Auvergne dont 2 850 intervenant dans les directions régionales) n'est pas une sinécure. ce  matin, le préfet de Région, Michel Delpuech, présentait devant tous les chefs de services des deux régions les grandes lignes et les conséquences de la fusion sur lesdits services. 
" Les directions régionales des deux régions seront fusionnées en prenant en considération l'équilibre du territoire et en évitant la concentration de l'ensemble de moyens dans les seules villes chefs-lieux, " souligne le document de travail. 
Ainsi les sièges principaux des directions ne seront pas nécessairement implantés dans la ville capitale, en l"occurrence Lyon, prévient le préfet. Ces directions pourront être organisées sur plusieurs implantations géographiques dès lors qu'elles exercent des compétences opérationnelles, ce qui est déjà le cas aujourd'hui. 

Fusion


Cette réforme de l'Etat conduira nécessairement à une évolution des  conditions d'exercice des missions des agents publics. Ce projet de fusion devrait être assorti d'un suivi personnalisé pour chaque agent concerné, reposant sur un principe d'égalité, quel que soit le ministère d'appartenance. Le dialogue social  sera "approfondi" .
Michel Delpuech l'a précisé ce matin, il n'y aura pas de mutations imposées. Propos recueillis par Christian Conxicoeur et Valérie Benais :
 
Interview


Le projet d'organisation fonctionnelle et d'implantation géographique des directions régionales sera remis à Matignon fin juin. D'ores et déjà, préfet de région et directeur de Agence régionale de santé sont "préfigurateurs". Chargés de la mise en place effective des services.
La nouvelle région pèsera 7,8 millions d'habitants, soit peu ou prou l'équivalent de la région Catalogne ou Andalouse (Espagne).



Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus