Des travaux enfin programmés en urgence sur les berges de l'Arc à Montricher-Albanne ( Savoie)

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

Au fil des crues ces derniers mois, l'Arc a dangereusement creusé et grignoté le terrain des berges de l'Arc, au point de menacer l'un des hameaux de Montricher-Albanne, suspendu à l'aplomb. Il faut à tout prix renforcer la digue. Le financement de ces travaux d'urgence a finalement été débloqué.

Reportage. A chaque crue de l'Arc, C'est le même spectacle, à quelques mètres de chez elle, Marjorie, habitante du hameau du Bochet en est réduite à observer

 la rivière grignoter la montagne : " Le lit s'est déplacé et commence à creuser sous la falaise, la digue comme à s'effondrer, et creuse le pan de montagne,la crainte de tout le monde, c'est que le village finisse par disparaître".



La rivière s'est en effet au fil du temps élargie de plusieurs mètres, sans que rien ne puisse plus freiner sa progression. En moins de 20 ans, le secteur a subi 5 crues, alors qu'entre 1957 et 1993, il n'y en avait pas eu une seule. Conséquence, une route qui s'affaisse, une digue qui se fragilise et des habitants très inquiets.



Face au danger, il aura pourtant fallu aux autorités du village près de 6 ans de tractations pour débloquer des fonds. Commune, Etat et conseil départemental vont finalement investir 2,5 millions d'euros pour des travaux de première urgence. Le chantier doit démarrer à l'automne. Restent encore à trouver à trouver 10 millions d'euros pour la seconde phase des travaux qui devrait permettre de "dompter" la rivière sur une zone plus large.



Reportage d'Aurélie Massait-Salamanca & Didier Albrand
durée de la vidéo: 01 min 33
Intervenants : Marjorie Pasquier, Habitante de Montricher-Albanne; Sophie Vernet, Maire (SE) de Montricher-Albanne










Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité