• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Prud’hommes : Kafa Kachour Bashir condamnée pour esclavage domestique

archives - Villa Kafa à Prévessin-Moëns (Ain) / © France 3 RA
archives - Villa Kafa à Prévessin-Moëns (Ain) / © France 3 RA

Kafa Kachour Bashir, femme d'un proche de Kadhafi, a été condamnée en mai aux Prud'hommes à verser au total 222 500 euros à cinq de ses anciens "employés", après une première condamnation au pénal pour des faits d'esclavage domestique dans sa luxueuse résidence secondaire du pays de Gex.

Par dm

Le tribunal des Prud'hommes d'Oyonnax a condamné la Franco-Libanaise Kafa Kachour Bashir, épouse de Bashir Saleh, ex-chef de cabinet de Mouammar Kadhafi, le 18 mai dernier. Un Nigérien et quatre Tanzaniens avaient poursuivi en justice leur ancienne patronne en raison de leurs conditions de travail et de vie, de salaires quasi-inexistants et de la privation de leurs passeports. Les cinq anciens domestiques, qui vivent toujours dans le Pays de Gex, attendaient cette condamnation depuis près de 5 ans. 

En mai 2013, Kafa Kachour Bashir avait été condamnée par la cour d'appel de Lyon à deux ans de prison dont un avec sursis et 150 000 euros d'amende pour "esclavage domestique". Elle demeure introuvable et sa maison de Prévessin-Moëns dans l'Ain est mise en vente. 

Prud’hommes d’Oyonnax - Kafa Kachour Bashir condamnée pour esclavage domestique
explications P.Rejany - 10/6/15


Sur le même sujet

Rhône : un domaine du Beaujolais distingué par le guide 2020 des meilleurs vins de France

Les + Lus