• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Adrien Chalmin : les ambitions de l'Equipe de France de rugby-fauteuil à Rio

Adrien Chalmin est l'invité de Jean-Luc Roussilhe, lundi 16/05, dans Match Retour. / © France 3 Auvergne
Adrien Chalmin est l'invité de Jean-Luc Roussilhe, lundi 16/05, dans Match Retour. / © France 3 Auvergne

Ancien espoir du Top 14, le Clermontois a su se reconstruire après l'accident en 2005 qui l'a laissé trétaplégique. En septembre prochain, avec l'équipe de France de rugby-fauteuil, il disputera les Jeux Paralympiques de Rio. Il est l'invité lundi 16/05 de Match Retour.

Par Sandrine Montéro

Après Londres, ce sera donc Rio ! L'équipe de France de rugby-fauteuil s'est qualifiée pour les Jeux Paralympiques qui auront lieu au Brésil en septembre prochain. Un ticket obtenu notamment grâce à une belle performance en demi-finale face à la Nouvelle-Zélande (51/48), lors du tournoi de qualification. C'était le 21 avril dernier à Paris.

"Un pur moment de bonheur"

"Les Blacks étaient quasiment favorisOn avait déjà réussi à leur prendre la qualification pour les Jeux de Londres.  De pouvoir rééditer l'exploit (...) et se confronter à ce qui se fait de mieux au monde, de pouvoir rivaliser avec ces équipes-là, c'était un pur moment de bonheur", déclare Adrien Chalmin.

Une qualification suivie notamment par l'international Thierry Dusautoir ou encore le secrétaire d'Etat aux Sports, Thierry Braillard. Signe d'un intérêt grandissant pour la discipline.
"Tout ce monde nous permet de démontrer que le rugby-fauteuil commence à prendre une part importante dans l'univers du handisport, du sport français", réagit Adrien Chalmin. "Cette discipline, elle est attrayante, spectaculaire. Je pense qu'elle évolue petit à petit. Mais avec une deuxième qualification pour les Jeux, ce sera encore une avancée considérable".

"Un élément important de ma reconstruction"

C'est en 2005 que la vie d'Adrien Chalmin a basculé. Lors d'un match amical à Vannes. A la suite d'un choc, le jeune joueur de l'ASM devient tétraplégique. Il découvre alors le rugby-fauteuil. En 2007, il crée avec le soutien de l’ASM Omnisport, la section handisport de rugby-fauteuil. L'année suivante, il fait ses débuts avec l'Equipe de France.
"Lorsque j'ai eu cet accident, le rugby-fauteuil a été un élément important dans le cadre de ma reconstruction", explique-t-il. "Je pense que je me suis trouvé un sport qui m'a permis d'avoir un nouvel objectif, une ligne de conduite dans ma nouvelle vie".

Le rugby-fauteuil se joue à 4 contre 4 sur un terrain de basket, avec un ballon de volley. Il y a quatre quarts-temps de 8 minutes. Avec le sport de haut niveau, la maîtrise du matériel, les caractéristiques du fauteuil sont des éléments importants qui pèsent dans la compétition, estime Adrien Chalmin. Son objectif pour Rio ? Tirer profit de l'aventure précédente, en 2012.

"Ne pas revenir les mains vides"

"Je pense qu'on était un peu spectateurs sur les Jeux de Londres. On arrivait sur notre première édition Paralympique pour le rugby-fauteuil français. Pour nous, c'était quelque chose de magique. Là, je pense qu'on a beaucoup plus d'expérience. C'est un groupe qui a muri, qui a évolué sur ces 4 dernières années, qui a connu des échecs qui nous ont permis de grandir. Le groupe est maintenant très fort (...) L'objectif est simplement d'arriver au moins sur une demi-finale pour nous permettre d'acquérir après une médaille aux Jeux Paralympiques", affirme Adrien Chalmin, avant d'ajouter : "A nous de tout construire pour ne pas revenir cette fois les mains vides".

Adrien Chalmin, l'invité de Match Retour
Le Clermontois évoque les ambitions de l'Equipe de France de rugby-fauteuil, avant les Jeux Paralympiques de Rio en septembre prochain. Il répond aux questions de Jean-Luc Roussilhe. - France 3 Auvergne




Sur le même sujet

Safari de Peaugres : Rhino, jeune rhinocéros blanc

Les + Lus