• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Aïd - FN : l'intox du Front décryptée

© France3 Rhône-Alpes
© France3 Rhône-Alpes

Suite à la mise à disposition temporaire d’un abattoir pour l’Aïd dans l’agglomération stéphanoise, la riposte du Front national a de quoi interroger : pour convaincre, des militants de ce parti se transforment d’un coup de baguette magique en journalistes. Pas très réglo, estime notre confrère. 

Par Daniel Pajonk

<<  QUAND LE FN NOUS PREND POUR DES MOUTONS !
  Par Anthony Laurent, journaliste à France 3 Loire.

Durant trois semaines, les responsables du Front-National de la Loire ont multiplié les interventions contre l’abattoir temporaire installé à Saint-Etienne pour la fête musulmane de l’Aïd. Une manifestation, place de l’Hôtel de Ville, a réuni, le vendredi 18 septembre 2015, une soixantaine de militants FN et leurs représentants, parmi lesquels la secrétaire départementale Sophie Robert, et Christophe Boudot, tête de liste pour les régionales en Rhône-Alpes-Auvergne. Le but de ce rassemblement était, selon ses organisateurs, de " dénoncer la souffrance animale et les risques sanitaires liés à la mise en place de cette structure d’abattage."

La mobilisation contre cet abattoir temporaire, installé pour la première fois dans le département, n’ayant eu qu’un faible écho, les militants du front-national ont choisi de changer de méthode et de devenir des journalistes d’investigations au service du bien public.

En voici le résultat :

http://ripostelaique.com/abattoir-halal-perdriau-a-saint-etienne-les-dr-...

Cet article estampillé « Riposte laïque » joue sur la confusion des genres, et ce n’est pas un hasard.

Dans sa forme d’abord, la mise en page n’est pas sans rappeler celle des sites d’informations classiques comme celui de France 3 Rhône-Alpes. L’alternance de textes et de vidéos lui confère même une forme de respectabilité, en laissant croire à un travail approfondi qui associe l’écriture, le reportage et l’interview d’un « spécialiste ».

Sur le fond ensuite, l’article est un modèle de désinformation.


Il présente comme établie des vérités scientifiques qui ne le sont pas, et ne recourt jamais au conditionnel, surtout lorsqu’il s’agit de sauter du prion de la vache à celui du mouton. Rappelons que la maladie de Creutzfeld-Jacob, héritée du prion bovin a provoqué en Europe plusieurs centaines de décès humains. Pour ce qui concerne la tremblante du mouton. Et au stade actuel des connaissances, le prion infectieux n’est susceptible d’être transmis à l’homme que par l’intermédiaire du lait d'ovin, et il n’y a pour l’heure aucun cas avéré de décès chez l’homme.

C’est là qu’intervient la caution scientifique destinée à balayer toutes ces études et à démontrer le machiavélisme des autorités locales : mairie et préfecture


Mardi dernier, à l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne, le Dr Jean-Louis Thillier, spécialiste chercheur et expert européen en risques et sécurité sanitaire a donné une conférence intitulée
« Mouton fou et maladies neuro dégénératives humaines – antibio, résistance et intelligence bactérienne ».


Voilà ce que nous dit l’article. Voilà ce que révèlent les faits. Oui, le Dr Jean-Louis Thillier était bien dans une salle de l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne pour y donner une conférence mardi soir. Mais la salle avait été louée par sa maison d’édition, pour un usage privé, et l’Université refuse bien évidemment d’apporter sa caution scientifique à un tel événement. 
La maison d’éditions s’appelle « Traditions - Terroirs et Ruralité », elle est dirigée par un autre
« scientifique » Alain de Peretti della Rocca, vétérinaire déclaré, et fondateur du site « Vigilance Halal »

Les deux scientifiques sont en réalité copains comme cochons et militent depuis longtemps pour des thèses abracadabrantesques*, le premier étant l’éditeur du second.  

 / © DR
/ © DR

(* http://www.agriculture-environnement.fr/dossiers/entretiens/dr-jean-loui... – ou comment le vin rouge permet de prévenir la maladie d’Alzheimer par JL Thillier)
.

Quelques années plus tôt, Jean-Louis Thillier se présentait comme consultant scientifique indépendant, et ancien directeur d’un laboratoire de recherches au CHU de Tours, où il n’a visiblement pas laissé beaucoup de traces...









Contacté par nos soins, le CHU de Tours nous a répondu que M.Thillier a été Praticien attaché en hépato-gastro-entérologie au CHU de Tours, de 1985 à 1989. Il effectuait donc des vacations, sous convention, mais n'était pas un praticien titulaire (il ne peut donc pas être considéré comme "un médecin du CHU de Tours").

Une chaîne de télévision est pourtant au service de sa bonne parole, son nom : TV Libertés.
Elle se veut un remède contre la pensée unique et un supposé complot des médias de masse.

https://www.youtube.com/watch?v=x1h9XuLAGiI

Cette chaîne est en réalité un organe de presse sur internet créé par des proches de Carl Lang, dont Robert Ménard et Martial Bild, pour porter les thèses de l’extrême-droite. D’autres nouveaux médias se sont ainsi constitués en reprenant les codes du journalisme, pour mieux les détourner, Wikistrike et Riposte Laïque en sont des bons exemples. 

Revenons donc à notre article publié sur « Riposte Laïque » qui après avoir joué sur la fibre émotionnelle, décide de passer en revue les recours juridiques possibles, avant de s’en prendre aux élus de la République qui ont voté l’autorisation municipale pour cet abattoir temporaire : 

" 55 élus prêts à toutes les compromissions et damnations clientèles. 55 élus qui osent encore regarder en face leur propre famille tout en oeuvrant pour un sinistre avenir de soumission à l’Islam et à sa loi nonobstant les risques évoqués."

 / © DR
/ © DR

L’article est signé par Jacques Chassaing. Il se présente dans la marge comme Rédacteur de presse écrite et web, fondateur de Saint-Etienne Express Infos. Il est surtout connu à Saint-Etienne comme un militant actif du Front-National local, qui apparaît sur toutes les manifestations ou prises de parole comme lors de cette fameuse manifestation du 18 septembre devant l’Hôtel de Ville.
Des sympathisants et responsables du FN, mués en faux-journalistes, pour effectuer des reportages bidonnés, sans contrepoids, qui propagent des contre-vérités et jettent l’anathème sur des élus de la République : voilà ce que nous réservent désormais les stratèges en communication de l’extrême-droite. Un conseil : méfiez-vous des imitations !! >>











Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus