• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain : 1500 balles rondes de paille et foin partent en fumée à Montracol

L'incendie s'est produit au lieu dit la grande metairie, à Montracol (AIN) / © France 3 RA / Franck Grassaud
L'incendie s'est produit au lieu dit la grande metairie, à Montracol (AIN) / © France 3 RA / Franck Grassaud

A Montracol (Ain), une grosse quantité de fourrage stocké dans un entrepôt agricole de 700 m² au sol a pris feu, lundi 22 juillet. L'incendie s'est propagé au bâtiment d'en face. La fermentation du foin semble en cause. 

Par Emilie Henny avec Franck Grassaud


Ce sont près de 3 mois de travail qui sont partis en fumée, 3 mois de récolte de foin et de paille. Les dernières balles rondes avaient été rentrées vendredi. Ce fourrage devait servir pour les quelque 450 bêtes de cette exploitation tenue par un père et ses deux fils. 

Un début d'incendie a été repéré vers 21h30, lundi. De la fumée commençait à se dégager mais il n'y avait pas de flammes. Les agriculteurs ont rapidement conclu à l'échauffement du foin, un phénomène connu et redouté. Ils ont appelé les pompiers. 

Les soldats du feu ont alors positionné leurs lances, et ont attendu. Ce que la famille touchée leur reprochera plus tard*. 
 

C'est peut-être difficile à comprendre mais en pareil cas l'arrosage ne sert pas à grand chose, explique le Lieutenant-Colonel Claude Guichon, la combustion est à l'intérieur des balles rondes. Pour détecter le foyer, il n'y a qu'une seule solution, sortir les bottes une à une.


Le fourrage a été étalé dans un champ tout proche. 
 
Interview
Interview du lieutenant-colonel Guichon, SDIS 01
Le responsable du Groupement Bresse du SDIS de l'Ain, le lieutenant-colonel Claude Guichon, justifie l'intervention des pompiers lors d'un incendie agricole à Montracol, le 22/07. - France 3
 

Embrasement généralisé

Mais avec la chaleur, les poussières, l'incendie s'est amplifié. Une sorte d'explosion a retenti vers 22h. Des flammes ont alors grignoté un second bâtiment, juste en face. Dans celui-ci se trouvait un tracteur et des animaux. Les éleveurs, avec la solidarité de voisins, ont sorti les veaux en urgence. Les bêtes ont été sauvées. 
 
Le bâtiment a été entièrement vidé et le fourrage étalé dans un champ voisin pour continuer la combustion. / © Franck Grassaud / France 3 RA
Le bâtiment a été entièrement vidé et le fourrage étalé dans un champ voisin pour continuer la combustion. / © Franck Grassaud / France 3 RA

Un troisième bâtiment perpendiculaire n'a pas été touché mais les filets qui maintiennent les bottes ont fondu sous l'effet de la chaleur dégagée.

Ce mardi 23 juillet au matin, la fumée était encore visible à des kilomètres à la ronde. L'odeur se sentait même dans toute l'agglomération de Bourg-en-Bresse. 

La combustion du fourrage étant lente, elle pourrait durer encore plusieurs jours.
 
© Franck Grassaud / France 3 RA
© Franck Grassaud / France 3 RA

*Selon Le Progrès, les échanges entre agriculteurs et pompiers, déjà tendus lors du tournage de France 3 Rhône-Alpes, ont mal tourné. Un pompier a reçu un coup de poing. "Nous allons déposer plainte. C'est le troisième pompier agressé en intervention depuis une semaine", explique le patron du SDIS 01, le colonel Deregnecourt, sur le site web de nos confrères.  

 

Sur le même sujet

Au lendemain de l'explosion

Les + Lus