Ain. Disparu à Feillens il y a un an, Patrick est toujours recherché par ses proches

Publié le
Écrit par Franck Grassaud
Patrick Bernet porté disparu dans l'Ain depuis le 14 décembre 2020.
Patrick Bernet porté disparu dans l'Ain depuis le 14 décembre 2020. © France 3

Dans la nuit du 13 au 14 décembre 2020, Patrick Bernet a quitté son domicile de Feillens (Ain), en pyjama. En une année, les recherches n'ont rien donné. Son frère lance de nouveau un appel à témoins.

"S'il y a des gens qui savent ou qui ont vu des choses, qu'ils se manifestent", lance Eric Bernet un an après la disparition de son frère. Comme un cri de désespoir, une prière, Eric a décidé de relancer l'appel à témoins pour retrouver Patrick, 53 ans. Grisonnant, mesurant 1,73 m et pesant autour de 85 kilos au moment de sa disparition, cet habitant de Feillens serait parti "désorienté, pieds nus et vêtu d'un pyjama de couleur à dominante rouge". Patrick était fragile psychologiquement. 

En décembre 2020, durant les jours qui ont suivi cette disparition la population s'était largement mobilisés dans le village et alentours. Toutes les haies, les cours d'eau, les fossés du secteur avaient été fouillés. Par petits groupes, les habitants avaient passé le Val de Saône au peigne fin. Aucun résultat. 

"Nous avons continué de chercher de façon plus discrète, explique Eric, au vu de la médiatisation de sa disparition et de l'intensité des recherches locales, nous ne pensons pas que Patrick soit resté dans un périmètre géographique restreint. De plus, les traces s'arrêtant brusquement, l'intervention d'un tiers est tout à fait possible. Une personne a déclaré l'avoir vu le lundi 14 au matin, d'autres ont peut-être pu l'apercevoir aussi, il faut qu'ils se fassent connaître."

Deux numéros de téléphone sont à disposition des témoins :
Serge Berry – 07 61 10 32 74
Éric Bernet – 06 89 43 02 67

Le dossier de Patrick risque de rejoindre les "cold cases" si aucun élément nouveau n'apparaît. 

Indirectement, un magistrat se bat justement contre cette éventualité. Jacques Dallest, procureur général de Grenoble, préconise la création de pôles judiciaires spécialisés pour ne pas que ces affaires tombent dans l'oubli et pour une meilleure information des familles de victimes sur l'avancée des enquêtes. Sa recommandation apparaît désormais dans la loi du 22 décembre 2021 pour la confiance dans l'institution judiciaire.*

Reportage Béatrice Tardy et Maryne Zammit  

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.