Ain : les papillons tropicaux donneront au public un cours d'environnement au Parc des Oiseaux

Le Parc des Oiseaux ouvre en juillet sa serre aux papillons tropicaux, dans un but pédagogique de compréhension et de respect de la nature. 300 insectes pourront voler autour des visiteurs.

Le Parc aux Oiseaux de Villars-les-Dombes (Ain) ouvre le 05 juillet 2021 sa serre aux papillons tropicaux : 500 spécimens en vol libre autour des visiteurs.
Le Parc aux Oiseaux de Villars-les-Dombes (Ain) ouvre le 05 juillet 2021 sa serre aux papillons tropicaux : 500 spécimens en vol libre autour des visiteurs. © FTV

C'est la grande nouveauté du Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes (Ain) : la serre aux papillons doit ouvrir le 5 juillet prochain avec 300 papillons tropicaux visibles de très près, dans la volière du Pantanal. Leur écosystème naturel a été reproduit à l'identique pour l'occasion dans un espace de 200 m2, avec une température constante de 26° et un taux d'humidité important.

"C'est un modèle pédagogique"

Certains de ces animaux viennent de fermes d'élevages au Costa-Rica ou en Equateur, d'autres viennent de quelques éleveurs français. Hervé Guyot est un entomologiste de l'association Opie ("Office pour les insectes et leur Environnement"). Il est venu en renfort pour apporter le soutien de son association et pour former les équipes du parc à gérer les chrysalides à leur arrivée. Le but est bien l'éducation du public à l'environnement: "C'est un modèle pédagogique. On reconstruit ici une petite parcelle de nature, et on explique comment cela fonctionne et comment nous devons préserver ces milieux-là pour garder de la biodiversité", dit-il. 

Les papillons de la "Volière du Pantanal" sont tous nés sur place, mais leurs espèces sont originaires du Costa-Rica ou de l'Equateur.
Les papillons de la "Volière du Pantanal" sont tous nés sur place, mais leurs espèces sont originaires du Costa-Rica ou de l'Equateur. © FTV

"Ils vont vivre sans la prédation"

Seules les chrysalides sont importées. Les papillons naissent donc sur place, et ne connaissent que les espaces qui sont mis à leur disposition. "Ils vont vivre sans la prédation, sans les aléas climatiques comme les pluies diluviennes qui leur tombent dessus, les arbres qui se cassent etc." précise Hervé. Ces bonnes conditions font que les papillons peuvent vivre ici 3 à 4 semaines en moyenne, bien plus que dans la nature : "au bout d'une semaine à 10 jours déjà, ils sont défraîchis et ils ont pu se faire manger bien des fois." Selon l'OPIE, les espèces de papillons françaises, de prairies, ont besoin de beaucoup plus d'espaces contrairement aux espèces de milieux fermés comme les forêts d'Amérique du Sud.

Pour apprécier ces espèces de papillons tropicaux, il suffit d'être patient et d'ouvrir les yeux au Parc des Oiseaux à partir du 05 juillet 2021.
Pour apprécier ces espèces de papillons tropicaux, il suffit d'être patient et d'ouvrir les yeux au Parc des Oiseaux à partir du 05 juillet 2021. © FTV

"Ce sont des insectes qui attirent l'oeil"

Pablo Gomez est passionné depuis son enfance par ces insectes. Aujourd'hui il apprend à préparer les chrysalides pour le Parc des Oiseaux avant leur transformation. Il faut coller ces petites coquilles très fragiles avec de la colle sur un tasseau de bois. "Ça fait appel à beaucoup de minutie. Il ne faut pas trembler, ni avoir peur de toucher les chrysalides. Certaines se mettent à bouger, c'est un geste de défense tout à fait normal. Il faut vraiment veiller à ne pas blesser la chrysalide, ce sont des êtres vivants." Pour lui, "ce sont des insectes qui attirent l'œil. Ils sont très diversifiés. On ne s'ennuie jamais en observant des papillons."

durée de la vidéo: 02 min 59
Parc des oiseaux : l'effet papillonS

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement animaux nature idées de sorties sorties et loisirs loisirs