Nantua (Ain) : Suzanne confie sa robe de mariée en toile de parachute au musée de la Résistance

Suzanne fait don de sa robe au musée. / © Franck Grassaud
Suzanne fait don de sa robe au musée. / © Franck Grassaud

Mardi 12 novembre, Suzanne Trémouilhac, 98 ans, a fait don de sa robe de mariée réalisée en 1944 en toile de parachute au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Ain. 

Par France 3 Rhône-Alpes


C'est un beau cadeau pour le musée de Nantua, dans l'Ain. Un cadeau historique, reflet de la lutte contre l'Occupant. Suzanne, ancienne agente de liaison dans la Résistance, vient de lui confier sa robe de mariée faite avec la toile d'un parachute anglais. Tout un symbole pour celle qui courait le maquis. 

Qui est-elle ? Suzanne Guillermin, fille de Jean-Denis et Eugénie, une famille de forgerons de Bény, a été agente de liaison auprès du 1er bataillon FTP (Francs-Tireurs et Partisans) de l'Ain. La maison des parents servait de dépôt d'armes et de relais d'informations. Le frère de Suzanne, Jean-Henri faisait aussi partie du bataillon FTP. Il a notamment participé à la bataille de Moulin des Ponts, dans le Revermont, le 14 juin 1944.

Suzanne s'est mariée à Bény, le 16 août 1944, juste après le débarquement de Provence, avec Paul Trémouilhac, originaire de Vienne (Isère). Elle avait choisi un parachute pour confectionner sa robe, une toile donnée par un maquisard recherché par la milice. L'homme a été fusillé à Bourg-en-Bresse quelques jours avant le mariage.

La remise en main propre de cette robe a donné l'occasion à l'équipe du musée de Nantua de collecter le témoignage de Suzanne. 
 
Reportage Franck Grassaud, Maryne Zammit
Elle donne sa robe au Musée de la Résistance de Nantua
Mardi 12 novembre, Suzanne Trémouilhac (née Guillermin), 98 ans, originaire de Bény, a fait don au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain de sa robe de mariée réalisée en toile de parachute. - France 3

Sur le même sujet

Les + Lus