La préfecture de l'Ain durcit les contrôles radars

Les accidents de la route ont fortement augmenté dans le département de l'Ain. Un constat alarmant dont les secours font encore écho ce samedi 20 mai. De fait, la préfecture annonce un plan d'urgence avec renforcement et modernisation des radars. 

Les radars mobiles autonomes de la nouvelle génération vont se multiplier
Les radars mobiles autonomes de la nouvelle génération vont se multiplier © Maxppp

Le constat
Le département de l'Ain dispose de 27 radars fixes, situés sur les axes "considérés comme les plus accidentogènes du département".

En 2016, 59 personnes sont décédées sur les routes de l'Ain (en augmentation de plus de 50% par rapport à l'année 2015), un chiffre largement supérieur à la moyenne nationale.

Plan d'urgence
Concrètement, le nouveau plan d'urgence lancé par la préfecture repose sur trois principes:

- visibilité: renforcement des dispositifs de contrôle et de sanction des forces de l'ordre;
- diversité: variation des contrôles entre zones urbaines et rurales, de jour ou de nuit, contre les stupéfiants, l'alcool, ou les comportements dangereux;
- dissuasion: favoriser une modification des comportements même en l'absence de dispositifs de contrôle visibles (modernisation des radars). 

Les moyens...

Modernisation des radars existants avec le déploiement des fonctions double sens (15 dotés à ce jour), des radars "discriminants" pour différencier poids lourds et véhicules légers (2 à ce jour) et des radars double face (photo du véhicule en infraction prise par l'avant et par l'arrière).

Installation de radars autonomes: les radars autonomes (aussi appelés radars chantiers) sont des radars facilement déplaçables, capables de flasher en double sens, qui différencient poids lourds et véhicules légers. Ils seront utilisés sur des itinéraires dits "protégés" où ils seront déplacés environ toutes les trois semaines (axes particulièrement accidentogènes). Douze sont à l'étude dans le département de l'Ain. Le premier, entre Bourg-en-Bresse et Loyettes, est opérationnel depuis le 19 mai 2017.

Préparation au déploiement de radars "intelligents" de nouvelle génération: ces radars seraient capables de détecter différents types d'infractions, au-delà du seul dépassement de la vitesse autorisée. Des tests et des études sont actuellement en cours. 

Généralisation à prévoir des contrôles mobiles dans des véhicules banalisés. L'expérimentation en cours en
Normandie, confiant à des sociétés privées la conduite de véhicules dotés de radars mobiles de nouvelle génération, a vocation à être généralisée. Le département de l'Ain, qui opère déjà ce type de contrôle par les forces de l'ordre, sera concerné par ce dispositif.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité