• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain. Thiéfaine aux Musicales du Parc des oiseaux

Hubert-Félix Thiéfaine au Parc des oiseaux / © Franck Grassaud
Hubert-Félix Thiéfaine au Parc des oiseaux / © Franck Grassaud

40 ans de chansons, et un public toujours fidèle. Hubert-Félix Thiéfaine a une relation unique avec ses fans. IIs étaient donc aux anges, ce vendredi, au Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes (Ain). Souvent loin du show-biz, le chanteur poète affiche au moins 4000 concerts au compteur.

Par Franck Grassaud


Vendredi 5 juillet, 20h30, Thiéfaine entre dans l'amphi qui sert d'habitude aux spectacles des volatiles. Le symbole du poète chanteur n'est-il pas un corbeau? La scène est sans coulisses, comme posée sur l'eau. Le décor est celui du Parc des oiseaux. La carte postale est chouette. C'est toujours un peu comme ça aux Musicales. On écoute, on regarde, on divague... l'étonnement est permanent. Cette fois, c'est un monument de la chanson française qui prend place. D'abord rock, le concert se fait plus doux, alors que le soleil se couche. "C'était pas calculé, mais c'est vrai que c'est beau", avoue-t-on du côté de la régie son. Les paroles de "Mon pauvre amour" sont lancées: "Mon pauvre amour, sois plus heureuse maintenant; Mon pauvre amour, je t'en remets au vent..." 

Puis vient le fameux "Lorelei", et l'on se dit que du haut de ses 40 ans discographiques, l'homme est un monument. "Ton blues a dérapé sur mon corps de chacal, Dans cet hôtel paumé aux murs glacés d'ennui...". Dans le public, chacun vit ces mots à partir de sa propre expérience. C'est ce que veut Thiéfaine, l'auteur imprégné de surréalisme. 
 

"Moi, je suis attaché à l'imaginaire et à l'image tout court (...) je sème des mots, on peut en faire ce qu'on veut, on peut suivre ce que je veux dire, mais on n'est pas obligé, on peut faire son propre rêve. J'ai vu des gens qui m'envoyaient des vidéos à partir des Dingues et des Paumés, et c'était pas ce que je montrais moi, les mots étaient explorés d'une autre façon."
 

Reportage Franck Grassaud et Benjamin Metral
H-F. Thiéfaine au Parc des oiseaux (Ain)
Drôle d'endroit pour une rencontre... le Parc des Oiseaux n'offre pas que de belles visites, il propose aussi de beaux concerts, en décor naturel. 1000 fans de Thiéfaine y ont goûté.  - France 3 RA
 


"Parfois, je sors le dictionnaire pour comprendre, j'apprends de nouveaux mots, c'est tellement beau", raconte une fan. "Moi, j'aime tout, les moments doux, les moments déjantés, j'aime tout de Thiéfaine", lance une autre. Le chanteur poète touche dans le mille depuis des décennies, sans que les médias s'en mêlent... Tout n'a pas été rose, en raison de cette absence de reconnaissance justement, mais c'est oublié. A presque 71 ans, Thiéfaine profite d'une tournée qui n'en finit plus, de ces fans qui lui renvoie de l'énergie... il se délecte aussi de sa solitude si créatrice.  

  

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Puy-de-Dôme : à Olby l'eau est partiellement de retour

Les + Lus