Top 14 : Oyonnax chute à Agen

Oyonnax a perdu face à Agen ce samedi 7 avril, concédant un score de 36 à 21. Leur prochain match face à Brive samedi prochain sera crucial pour rester dans la course du Top 14.

Paula Ngauamo en pleine course durant le match entre Agen et Oyonnax samedi 7 avril, au stade Armandie d'Agen.
Paula Ngauamo en pleine course durant le match entre Agen et Oyonnax samedi 7 avril, au stade Armandie d'Agen. © Thierry Breton / AFP
Oyonnax a perdu face à Agen ce samedi 7 avril, concédant un score de 36 à 21.

Dans cette rencontre cruciale pour la survie des deux promus, le SUA est parti tambour battant en inscrivant au bout d'une quinzaine de secondes l'essai le plus rapide de la saison par Nicolas Metge avant d'en marquer un deuxième par Pierre Fouyssac (12e, 10-3)

Grâce à trois pénalités en première période (8e, 16e, 19e), Ben Botica a maintenu Oyonnax à distance (10-9), alors que le buteur agenais Jack McIntyre était lui peu en réussite, mais Sadie a inscrit un troisième essai (22e) pour le SUA qui virait à 18-9 à la pause.

En inscrivant le premier essai d'Oyonnax en début de deuxième période (43e, 18-14), Botica a relancé les siens mais deux essais supplémentaires d'Agen signés Nakosi (49e) et Bosch (65e) ont scellé la rencontre et le bonus offensif que le SUA a pu conserver malgré un deuxième essai d'"Oyo" de Veau (76e).

Malheur au vaincu pour les hommes d'Adrien Buononato qui restaient avant de venir à Armandie sur quatre victoires en cinq rencontres, mais auront une autre cartouche à jouer dès samedi prochain face à Brive à Charles-Mathon.

A trois journées de la fin de la saison régulière, cette victoire est l'opération parfaite pour le SUA, qui restait sur trois revers de rang.
Les Lot-et-Garonnais, qui restent à la 11e place (38 points), comptent désormais huit longueurs d'avance sur les "Oyomen", lanternes rouges, et six sur Brive (13e) qui s'est incliné plus tôt à domicile face à Lyon (25-27).



La réaction d'Adrien Buononato, manager d'Oyonnax :


"On était restés aux vestiaires. On rate la réception du coup d'envoi, on prend un essai au bout de 10 secondes. C'est un match raté, il n'y a rien d'autre à dire. On a été dominés en conquête, dans l'intensité. Les Agenais avançaient à chaque impact. On a raté des plaquages. On a eu quelques fulgurances mais ça n'a pas suffi pour rivaliser. Il reste trois matches, mais on ne pense qu'au prochain contre Brive. On sait que si on perd, c'est fini. Un autre gros combat nous attend. Il va falloir vite évacuer cette frustration et penser à Brive. Tout le monde est conscient de la situation. Il faudra rendre une autre copie dans tous les domaines la semaine prochaine."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport oyonnax rugby