VIDEO : Damien Abad, nommé ministre de la solidarité, de l'autonomie et des personnes handicapées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Rosso avec l'AFP

Après plusieurs jours de tractations, la liste des ministres qui composeront le gouvernement d'Elisabeth Borne vient d'être dévoilée. Damien Abad a été nommé ministre de la solidarité, de l'autonomie et des personnes handicapées

Ce n’est une surprise pour personne :  Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Elysée vient d'annoncer l’entrée de Damien Abad au gouvernement. Ministre de la solidarité, de l'autonomie et des personnes handicapées.  

Des indices forts annonçaient sa nomination

La rumeur circulait depuis plusieurs jours déjà, et certains signes ne trompaient pas, mais Damien Abad sourit en découvrant la nouvelle en direct (VIDEO).

D’abord, le parti présidentiel qui ne présente pas de candidat face à lui pour les législatives de juin, dans la cinquième circonscription de l'Ain, où il est candidat à sa réélection.  

Et puis, hier, le patron des députés LR qui claque la porte de son parti, où les spéculations faisaient rage sur un rapprochement avec la majorité.  

De la base au sommet

Car l’exercice de la politique est un art que Damien Abad maîtrise depuis longtemps. Depuis ses débuts dans le Gard, d’où il est originaire, jusqu’à l’Ain, Damien Abad a gravi tous les échelons de la politique locale. Conseiller municipal, conseiller départemental, conseiller régional, député européen, Damien Abad a dirigé le département de 2015 à 2017 et avait été en 2012 le premier élu handicapé à siéger à l'Assemblée - il est atteint d'une maladie rare, l'arthrogrypose, qui bloque ses articulations et réduit sa mobilité.

Petit-fils de mineur né à Nîmes (Gard), diplômé de Sciences-Po Paris, il a transité de l'UDF au Nouveau Centre, avant de rejoindre l'UMP en 2012.

Soutien de Bruno Le Maire lors de la primaire de 2016 avant la présidentielle, il avait ensuite fait campagne pour François Fillon. Damien Abad a aussi été vice-président de LR sous Laurent Wauquiez.  

Le député de 42 ans avait pris en novembre 2019 la tête du groupe LR au Palais Bourbon, fort d'une centaine d'élus, succédant à Christian Jacob devenu président du parti. Avenant et d'un abord chaleureux, il avait été en 2012 le premier élu handicapé à siéger à l'Assemblée.  

Damien Abad, assurait hier au Figaro qu'il "restait un homme de droite", et prônait lui aussi "une ligne de clarté et de responsabilité, correspondant à une force de gouvernement".  

Sa nomination a été fraîchement accueillie dans son ancien parti: "né avant la honte", a par exemple tweeté le député du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont. Et dans sa circonscription de l'Ain, LR a décidé d'investir un autre candidat, Julien Martinez, ancien de l'équipe de Xavier Bertrand lors de la primaire.

La Lyonnaise, Rima Abdul-Malak, nommée à la culture

Autre régionale de l’étape, Rima Abdul-Malak vient d'être nommée ministre de la Culture. Arrivée à Lyon à l’âge de 10 ans, après avoir grandi dans son Liban natal, elle y développe une passion pour le théâtre. Elle intègre l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon en 1999, puis part pour Paris faire un DESS Développement et Coopération Internationale de l’université Panthéon-Sorbonne, obtenu en 2000.

La Bressanne, Isabelle Rome, à l'égalité Hommes / Femmes

Isabelle Rome, devient elle, ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances. Née à Bourg-en-Bresse, la haute magistrate avait entamé sa carrière à Lyon où elle a été juge de l'application des peines, juge d'instruction, et secrétaire générale de la présidence. 

Le premier Conseil des ministres se tiendra lundi 23 mai.